spot_img

Des cours pour les enfants expatriés dont le français est la langue minoritaire

-

En vivant à l’étranger ou dans un environnement multilingue, certains enfants peinent à parler, lire ou écrire correctement en français, même si c’est l’une des langues qu’ils entendent depuis qu’ils sont petits. Pour ces enfants qui ont des difficultés avec le français parlé ou écrit, il sera plus facile d’aborder l’apprentissage du français comme une langue étrangère, c’est-à-dire en considérant leur bilinguisme et en tirant profit des acquis dans leur autre langue.

Parlamamie propose des classes de français pour les enfants francophones expatriés, avec une approche qui nous a paru intéressante. En effet, celle-ci diffère des programmes de français langue maternelle qui visent les expatriés francophones et qui sont pourtant inadaptés dans certaines situations. Nous allons vous expliquer pourquoi, et comment Parlamamie répond ainsi à des besoins variés, aussi bien pour éveiller les enfants à la langue française que pour les aider à faire face à un blocage ou à anticiper un examen.

À qui s’adressent les cours de français de Parlamamie

Logo de Parlamamie, une prof de français pour les enfants bilingues et expatriésLes enfants qui participent aux classes de Parlamamie ont des profils variés, ils vivent dans des pays différents, mais ils tissent des liens parfois au-delà des cours car ils font face à des défis similaires et sont heureux de se sentir moins seuls pour les relever.

Des enfants francophones qui pratiquent peu la langue

Si l’apprentissage du français est pour eux un défi, c’est parce que la langue française est une seconde langue, plus ou moins pratiquée dans leur environnement. Certains ne parlent pas français avec leurs parents, ou pas régulièrement. D’autres sont bilingues depuis la naissance mais ils n’apprennent pas à lire et écrire en français à l’école.

Généralement, ces enfants sont dans des cursus entièrement en anglais ou dans une autre langue (écoles locales, cursus IB) ou dans des cursus bilingues mais avec une autre langue prédominante (par exemple lorsqu’ils préparent un double-bac en vivant à l’étranger). L’apprentissage de la lecture et de l’écriture en français est donc à mener en parallèle de l’école.

Lorsqu’un transfert dans le système scolaire français n’est pas envisagé sur le court ou moyen terme, ou tout simplement lorsque les parents n’ont pas défini assez tôt un objectif de niveau en français à atteindre, ils réalisent généralement dans les classes du primaire que l’écart se creuse dangereusement avec le niveau en langue d’un enfant francophone du même âge. Parfois ils se trouvent même face à un blocage de l’enfant qui ne veut plus du tout parler ou apprendre le français.

Parlamamie est alors une aide précieuse pour les parents, car ces classes sont adaptées à leurs difficultés.

Un niveau d’exigence adapté à ces enfants bilingues

Parlamamie prend en compte le bilinguisme de ces enfants ainsi que la volonté des parents de favoriser un apprentissage plaisir : parce que l’objectif n’est pas d’intégrer une école française, leur souhait n’est pas que leur enfant suive le programme de l’Éducation nationale française, ce qui ajouterait plusieurs heures par semaine à leur planning. Ils préfèrent favoriser d’autres activités extra-scolaires et leur offrir une approche plus orientée loisirs.

Une classe de français à distance pour un petit groupe d'enfants expatriés montre un exercice ludique adapté à leur faible niveau en français.

Cependant, on parle bien de classes ou de cours particuliers, et non pas d’ateliers ou de sorties entre francophones comme peuvent le proposer des associations FLAM. Les séances hebdomadaires de Parlamamie intègrent des leçons de grammaire, des dictées, de la lecture, des exercices d’écriture, etc… mais avec un niveau d’exigence et une méthode qui permettent d’y consacrer seulement 1 à 2 heures par semaine, et de ne pas être surchargé par des devoirs à rendre.

En quoi une méthode FLE sera plus adaptée qu’un cours FLAM

Cette méthode qui permet de gagner du temps d’apprentissage a été élaborée par Élodie Vincent, la fondatrice de Parlamamie, après plusieurs années dans l’univers de l’enseignement des langues. Expatriée et maman de 2 enfants bilingues, elle fonde ses cours sur l’enseignement du FLE (Français Langue Étrangère) dont elle est diplômée.

La maitrise d’une autre langue est un atout

Autrement dit, elle prend en compte les compétences acquises dans la langue majoritaire (par exemple des notions de grammaire ou de syntaxe qui peuvent être similaires) et les écueils sur lesquels butent les non-francophones.

Élodie explique : « Inutile de passer une heure à expliquer ce qu’est un complément d’objet si l’enfant a déjà assimilé ce concept à l’école, dans une autre langue ! La grammaire contrastive (qui compare les règles de grammaire de 2 langues distinctes) permet d’apprendre plus efficacement le français à un enfant qui parle déjà une autre langue. »

Le français comme un outil de communication et non comme une matière scolaire

Une approche FLE permet aussi d’aider un enfant à rompre un blocage. Chez les enfants expatriés, il n’est pas rare de vivre des phases de rejet de la langue française, dont ils ne voient pas l’utilité dans leur quotidien. Ceux qui abordent l’apprentissage de l’orthographe et de la grammaire peuvent aussi trouver la langue complexe, en particulier par rapport à l’anglais et à la façon dont il est enseigné dans les écoles anglophones.

Il est essentiel dans ces cas-là de trouver un enseignant passionné… et passionnant ! Un de ceux qui enseignent avec le coeur et prennent plaisir à voir leurs élèves s’épanouir. C’est le cas d’Élodie Vincent, qui a trouvé sa voie au fil d’un chemin qui l’a menée à être ingénieure pédagogique et spécialiste en didactique des langues. Grâce à ses compétences qui vont au-delà de l’enseignement du FLE, elle n’hésite pas à innover et à créer des supports pédagogiques adaptés aux petits expats. Après avoir publié ses propres livres en auto-édition, elle s’est d’ailleurs faite remarquer par une maison d’édition internationale pour laquelle elle prépare un ouvrage pour les apprenants en FLE.

Les manuels qu’elle propose à ses élèves sont beaucoup plus digestes et colorés que ceux qui proposent aux expatriés tout le programme de français de l’Éducation nationale. Chez Parlamamie, votre enfant travaille essentiellement sur des cahiers de révisions résumant les notions à acquérir et sur un livre créé par Élodie Vincent.

Extrait de la méthode de lecture en français créée par Elodie Vincent
Extrait du cahier d’écriture et de lecture créé par Élodie Vincent

Cependant, cela ne veut pas dire qu’il ne fera que cocher des cases et remplir des phrases à trous. Élodie s’attache à ce que l’apprentissage soit actif : « Des exercices pratiqués sur un écran ne sollicitent pas l’enfant de la même manière, ça reste passif. Pendant mes cours, je veille à leur demander de produire des écrits sur des cahiers vierges, on fait des dictées, et plein d’exercices à travers lesquels ils interagissent ensemble. »

Extrait de la méthode de Parlamamie pour apprendre à lire et écrire en français
Extrait du cahier d’écriture et de lecture de Parlamamie

Parlamamie propose aussi, pour les plus petits, de l’éveil à la langue et à la culture françaises. Pour les enfants qui ont peu de lien avec la France dans leur environnement à l’étranger, c’est une chance de bénéficier de ces séances assez jeunes, à la fois pour acquérir plus facilement la langue et pour la percevoir comme une langue de jeu, incluse dans leur quotidien.

Exemple d'une leçon de conjugaison de Parlamamie pour des enfants bilingues en école primaire

La préparation des examens de Français Langue Étrangère

Bien souvent, les parents expatriés ne peuvent pas prédire si leur enfant poursuivra un cursus à l’international ou en France. Mais ce qui est sûr, c’est que les universités françaises, réputées pour la qualité de leur enseignement, ont un coût très réduit et bien moindre que celles de nombreux pays. Or, pour postuler à une université française sans avoir le baccalauréat, il sera demandé une preuve du niveau de français, généralement le DELF B2. Anticiper en obtenant un diplôme en amont permettra de s’ouvrir plus de portes.

C’est le cas de certains élèves de Parlamamie qui suivent ces cours dans le cadre d’un diplôme centré sur la langue française ou dans lequel le français joue une part significative:

  • DELF (Diplôme d’études en langue française, de différents niveaux)
  • DALF (Diplôme approfondi de langue française, attribué aux niveaux C1 et C2 de français langue étrangère)
  • International Baccalaureate (IB) avec le français comme langue d’enseignement
  • Double-bacs issus des accords entre la France, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne
  • Examens de langue française inclus dans des diplômes de fin d’études secondaires anglais ou américain, etc.

En suivant des cours particuliers avec Parlamamie, votre enfant peut bénéficier d’un accompagnement personnalisé afin de ne pas passer à côté des concepts essentiels, et d’organiser plus facilement l’apprentissage et la validation de ses acquis.

Des cours en groupe qui génèrent motivation et efficacité

Quel que soit l’âge de votre enfant, il n’est jamais trop tard pour reprendre les bases et raccrocher les wagons. Mais il faut absolument y associer de la motivation… et du plaisir. La motivation viendra notamment de la raison d’apprendre le français que vous expliquerez à votre enfant (contacts avec la famille, copains francophones, diplômes et cursus bilingues, etc.). Le plaisir quant à lui, peut s’avérer plus complexe à transmettre.

Un cours en petit groupe a ce double avantage de motiver les élèves entre eux et d’être  plus facilement perçu comme une source d’amusement. Lorsque l’enseignant est enthousiaste et attentif à chaque élève, il peut alors faire des miracles ! C’est ce qu’essaie de faire Parlamamie, en proposant des cours en groupes de 4 à 6 élèves d’un niveau similaire.

Pour être certaine de la bonne adéquation d’un nouvel élève dans un groupe, elle offre une session de 30 minutes pour mieux connaitre son niveau et ses besoins. Un créneau d’une heure hebdomadaire sera ensuite proposé en fonction de ces critères et de sa localisation géographique, afin de s’adapter à ses disponibilités.

Elèves francophones en atelier zoom animé par Elodie Vincent, professeur de FLE (Français Langue Etrangère) de Parlamamie

Les élèves se retrouveront ainsi toute l’année et pourront nouer des relations de camarades de classe. En parallèle, tous les élèves ont l’opportunité de participer ensemble à un atelier hebdomadaire d’une heure, animé par Élodie Vincent autour d’un thème choisi en fonction de leurs souhaits ou des actualités. À partir d’une vidéo (1 Jour 1 Actu par exemple) ou autres supports ludiques, les enfants débattent sur le sujet et Élodie envoie un document PDF aux parents pour continuer éventuellement à pratiquer la langue en famille.

De même, après chaque cours avec son groupe, l’enfant reçoit un compte-rendu détaillé, avec entre autres les dictées réalisées, le vocabulaire et les notions apprises, et les devoirs.

Du sérieux, de la régularité, des copains de classe, et un professeur unique qui peut suivre l’enfant sur plusieurs années : c’est à notre avis une base solide pour apprendre efficacement sans mettre de pression à votre enfant.

Rappelons toutefois qu’une heure par semaine ne suffira pas à atteindre un niveau bilingue si l’enfant n’a pas d’autres occasions de pratiquer et d’être corrigé. Le rôle des parents reste déterminant pour maintenir un lien permanent avec la langue et le pays francophone d’origine.


À lire aussi : 9 recommandations pour pratiquer le français en famille, et conserver la langue et la culture françaises grâce aux jeux et activités du quotidien.


Un tarif compétitif et cohérent

Chez Parlamamie, lorsque vous choisissez un cours en groupe, votre enfant participe à 35 heures de cours par an avec son groupe (1 heure par semaine hors vacances scolaires), et il a également accès à 35 heures d’ateliers, non obligatoires (1 heure par semaine également). Le tarif pour ces 70 heures par an est de 450 €.

Pour des enfants expatriés qui ont besoin d’un suivi personnalisé, c’est un tarif très compétitif par rapport au coût d’un professeur particulier, surtout que les profs de français à l’étranger pratiquent souvent des tarifs très onéreux. À notre avis, Parlamamie a développé une offre très intéressante pour les familles qui recherchent ce type de relation directe avec un professeur, sans mettre une pression trop forte sur leurs enfants et en favorisant un apprentissage plaisir avec leurs pairs.

Il est également possible de demander à Parlamamie des cours particuliers, notamment si votre enfant a besoin d’une remise à niveau ponctuelle.

Contactez Élodie Vincent en écrivant à info@parlamamie.com ou consultez son site Parlamamie pour en savoir plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez ici votre commentaire
Ecrivez votre nom ici

Vous êtes dans la rubrique Français langue maternelle pour enfants expatriés ou bilingues

La sélection du moment

Restons connectés

Que cherchez-vous ?