Accueil » Expatriation » Conserver le français » Un super prof de français pour les expatriés où qu’ils soient

Un super prof de français pour les expatriés où qu’ils soient

Je donne souvent la parole à des experts ou à d’autres parents pour partager leurs connaissances sur ce blog, mais cette fois je voudrais témoigner à mon tour en tant que maman de jumeaux nés en France et aujourd’hui scolarisés dans un collège américain. Après avoir joué moi-même le rôle du prof de français pendant 3 ans avec l’aide de cahiers de devoirs du CM1 à la 6ème, il m’a fallu trouver une solution plus efficace pour qu’ils aient un niveau de français au moins équivalent à celui demandé par l’Education Nationale pour des enfants de leur niveau scolaire. La formule que j’ai choisie est selon moi un mix idéal entre des cours particuliers à domicile trop onéreux et contraignants, et des leçons en groupe pas assez personnalisées et ne validant pas leur niveau en fin d’année pour réintégrer si besoin une école française. Et comme elle a en plus l’avantage d’être applicable où que vous habitiez, je me dis qu’elle vaut la peine d’être partagée!

Mes exigences d’expatriée pour un prof de français

Pour cette année de 5ème j’avais décidé de baser leurs leçons sur une méthode reconnue afin d’être assurée qu’ils suivent le niveau de 5ème de l’école française et qu’ils aient une évaluation également reconnue par les écoles. Les devoirs corrigés par des professeurs permettraient d’évaluer leur niveau réel et de travailler sur les remises à niveau éventuelles.
Le choix de la méthode a été compliqué car il y a débat entre le CNED et les autres méthodes d’enseignement à distance développées par des cours privés. Si vous cherchez des informations pour alimenter cette réflexion je vous invite à parcourir mon dossier sur les cours à distance pour enfants expatriés. J’ai pour ma part décidé de faire suivre à mes enfants le programme allégé du CNED dans lequel il y a 6 devoirs à rendre dans l’année (qui ne sont pas obligatoires).

Ensuite il nous est apparu clairement qu’il fallait un changement et des leçons plus structurées pour aborder ce programme avec motivation. J’étais moi-même prise par d’autres projets et j’avais perdu mon entrain dans mon rôle de tuteur. Résultat, les leçons avec moi étaient devenues rébarbatives et sans moi, elles étaient bâclées ou mal comprises. La solution s’est imposée comme une évidence : il fallait déléguer les leçons à un prof de français, un vrai!

Mes critères, pourtant simples, rendaient difficiles la recherche du prof idéal. Voici ce que j’avais en tête:

  • N°1, ma priorité : que le prof soit diplômé et doué pour enseigner le français langue maternelle à des enfants encore jeunes.
  • N°2, mon besoin : que les cours puissent être basés sur le programme du CNED ou d’une autre méthode de mon choix, me permettant d’avoir une attestation de passage si besoin.
  • N°3, mon souhait : que le coût soit raisonnable pour pouvoir en bénéficier sur le long terme pour mes 2 enfants.
  • N°4, mon secret espoir : que mes enfants puissent se joindre à d’autres pour ne pas avoir l’impression qu’ils sont les seuls au monde (ou au moins aux US) à devoir affronter l’épreuve hebdomadaire du cours de français à domicile.

J’ai trouvé un prof diplômé qui s’adapte à nos besoins d’expat !

Ce que je voulais, c’était finalement un prof diplômé sachant s’adapter à nos besoins d’expatriés, qui ne soit pas hors de prix, et si possible qui accepte de travailler avec un mini-groupe d’enfants du même niveau. J’ai vite constaté que je n’arriverais pas à trouver un professeur à domicile qui rassemble tous mes critères. Trop chers (60 à 120$ de l’heure, parfois on frôle la plaisanterie), peu flexibles sur le programme ou le nombre d’enfants, ou sinon pas disponibles… ça sentait l’abandon!

Mais puisque je vis aux Etats-Unis, je me devais d’appliquer leur fameux « Think out of the box ». Et ça a marché… en élargissant mes recherches sur les professeurs à distance, j’ai trouvé la solution : une coach certifié de VivaLing donne chaque semaine un cours à mes enfants et à un autre garçon du même niveau. Elle s’assure qu’ils comprennent les leçons envoyées par le CNED, elle se charge de les faire progresser à un rythme satisfaisant pour rendre les devoirs demandés dans l’année pour valider le passage dans la classe supérieure. Les cours se passent à travers Zoom, une application similaire à Skype mais offrant plus d’interactions à travers l’écriture, les images, la vidéo, etc.

Les avantages de cette formule

A mon avis ces cours VivaLing ont plus d’un avantage par rapport aux autres cours en groupes ou avec un professeur à domicile. J’aimerais vraiment vous convaincre de faire un cours d’essai car vous pourriez être étonnés de la réaction de vos enfants. Il n’est pas rare d’entendre les élèves qui ont testé un cours à distance dire qu’ils préfèrent être chez eux plutôt que chez le prof, qu’ils sont plus concentrés, moins impressionnés à travers un écran, ou encore contents d’éviter le déplacement pour aller chez le prof.

Voici quelques exemples de ce que j’apprécie avec notre coach VivaLing:

  • Les cours se déroulent chacun chez soi ou tous ensemble devant l’écran selon les besoins, et cela peut changer chaque semaine si on veut. Les déplacements sont plus limités, autant de temps de gagner pour moi comme pour mes enfants.
    1 prof et 2 enfants discutent à travers Zoom
  • Les 3 enfants se challengent sans s’en rendre compte et se motivent à progresser au même rythme. La prof transforme certains exercices sous forme de jeux pour rendre les leçons plus ludiques et se servir du mini-groupe comme élément moteur. Même si elle n’est pas physiquement avec eux (et aussi puisqu’elle n’est pas avec eux), elle captive leur attention en variant les exercices et en interagissant sans cesse avec eux.
    Grâce au cours virtuel, il est possible de trouver des enfants du même niveau qui n’habitent pas à côté. Il est d’ailleurs beaucoup plus facile de trouver un binôme sur toute la côte Est ou Ouest des USA qu’un copain du quartier avec qui partager un prof à domicile!
    Et le fait d’être au maximum 3 élèves permet de travailler l’oral, de poser des questions, et de rester concentrés pendant une heure. C’est finalement plus agréable qu’un cours particulier et bien plus efficace qu’un cours en groupes dans une école de langue ou une association.
    Exercice de français à 2 à distance
  • Le budget est très limité par rapport à un cours à domicile, une séance de 55 minutes par semaine me coûte 900$ par enfant pour toute l’année scolaire soit environ 25$ de l’heure. Pour un prof de français qualifié et un cours semi-personnalisé, c’est très raisonnable.
  • Tous les cours sont enregistrés et ont un compte-rendu écrit à la fin, je n’ai donc pas besoin d’être là pendant le cours pour suivre ce qui s’y passe. Si un enfant est malade, il peut même visualiser la leçon faite aux autres pour rattraper le cours.
  • Un bilan trimestriel est envoyé avec les acquis sur chaque compétence requise par l’Education nationale pour ce niveau. En fin d’année, une évaluation est faite et un document attestant le niveau de l’enfant est remis aux parents. Je pourrais le présenter à une future école en France, en parallèle du relevé de notes du CNED (ou même sans ce relevé si mes enfants ne rendent finalement pas assez de devoirs).
  • Le même coach suit les enfants toute l’année (il fonctionne en binôme avec un autre coach en cas d’absence), il connait donc les points à travailler pour chacun d’eux. Je peux le contacter si je souhaite éclaircir un élément ou discuter de mon enfant. VivaLing étant une petite structure, les relations parent-prof sont faciles et plus fréquentes qu’avec un organisme comme le CNED.
  • Enfin, par rapport à la faible disponibilité d’un prof particulier, VivaLing propose différents professeurs et donc une certaine flexibilité dans les horaires. Cela permet d’intégrer ces cours de français dans le planning de la famille sans devoir supprimer d’autres activités.

J’aimerais vous aider à trouver la formule qui vous convient

Une jeune femme offre des free hugs dans la rueConvaincue des avantages de cette solution par rapport à toutes les autres que j’avais envisagées, en plus d’être cliente je suis devenue partenaire de VivaLing. Ce blog met en avant mes solutions préférées pour apprendre une langue, il était évident que VivaLing devait en faire partie. Cela me permet d’aller plus loin pour vous aider à mettre en place la solution optimale pour maintenir dans votre famille le niveau de français que vous souhaitez. Voici comment je peux vous aider… ne vous n’inquiétez pas, c’est comme un Free Hug dans la rue, c’est gratuit et ça fait plaisir, il faut juste se lancer!

  1. Pour comprendre les programmes de français pour expatriés et trouver celui qui est le plus adapté à votre famille : au-delà des informations qui sont sur ce site, n’hésitez-pas à me poser des questions à travers le formulaire de contact, j’essaie de répondre à toutes celles que je reçois.
  2. Une fois votre méthode choisie, je vous suggère de consulter l’offre de cours de français langue maternelle de VivaLing. Après un entretien téléphonique vous pourrez faire un cours d’essai, ce que je recommande fortement pour comprendre les bénéfices de ce type de cours. Si vous optez pour un cours à distance (CNED, Hattemer Academy, etc.) ils mettent en général en ligne les leçons et exercices, le prof peut donc avoir accès aux cours auxquels votre enfant est inscrit.
    Si vous êtes séduit par cette formule avec un coach à distance mais que vous aimeriez que votre enfant ne soit pas seul avec le prof, je peux vous aider à trouver un binôme. Ecrivez-moi en décrivant votre besoin et le niveau de votre enfant. Je vous conseillerai sur la façon dont vous pouvez vous rapprocher d’autres familles et je vous mettrai en relation si d’autres sont venues vers moi pour le même niveau et un créneau horaire compatible.

VivaLing propose aussi des cours d’anglais, espagnol et chinois. Nombre de leurs clients sont des expatriés qui enseignent ainsi à leurs enfants une langue étrangère sur le long terme quelque soit leur destination d’expatriation. Je racontais dans un précédent article comment se passent les cours et ce que j’apprécie fortement dans leur méthode.

En conclusion, je crois qu’on n’est jamais totalement satisfait en matière d’éducation mais parfois il faut changer d’angle de vue et s’autoriser des nouveautés. Alors pour le français, si vous n’êtes pas complètement serein en cette période de rentrée scolaire, faites comme moi, ouvrez vos chakras et faites confiance à un professeur à distance!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*