Comment apprendre l’anglais à un enfant pour qu’il atteigne un très bon niveau ?

Bilinguisme : un jeune enfant qui semble précoce intellectuellementPour commencer, mettons-nous tout de suite d’accord sur ces 2 idées reçues sur l’apprentissage des langues aux enfants :
Oui ! C’est vrai qu’un apprentissage dès le plus jeune âge a d’autres bénéfices que celui de bien parler une langue (développement cognitif, aisance à l’oral, sensibilité à la diversité culturelle… on en parle et on en reparle sur ce site !)
Non ! Il est faux de croire qu’on peut tout aussi bien mettre le paquet à l’adolescence, le cerveau d’un ado n’a pas les mêmes capacités pour les langues que celui d’un jeune enfant, et ne parlons pas de sa motivation…

Ainsi, en cette période de rentrée, j’ai envie de vous donner des billes pour passer à l’action ! Voici 8 essentiels pour que votre enfant ait un très bon niveau en anglais quand il entrera dans sa vie active.

Nota Bene (voire même Mea Culpa…) : je dois dire que j’ai succombé à la pression du lectorat… j’ai choisi l’anglais dans le titre de cet article car beaucoup de nos chers abonnés veulent apprendre l’anglais, mais toutes les idées ci-dessous sont applicables à une autre langue même si la mise en oeuvre peut s’avérer plus compliquée.

1

   La nounou ou « au pair » bilingue

« C’est tellement simple et c’est tellement bien ! » Voici ce que m’a dit une maman qui avait hésité, trop longuement selon elle, à faire garder ses enfants par une nounou anglaise. L’immersion dans les activités quotidiennes est bien plus efficace que tout autre méthode à cet âge-là, et elle permet de mettre en place les bases d’un bilinguisme précoce qui sera un véritable atout pour votre enfant. La nounou bilingue remplace en général une nounou dont la famille aurait de toute façon besoin, et le surcoût est très faible par rapport à d’autres activités d’initiation linguistique. Pas d’effort d’organisation familiale pour une solution qui peut facilement durer sur plusieurs années… je la place en numéro 1 !

Trouver une nounou bilingue n’est pas facile mais si ça peut vous rassurer, ça l’est bien plus que lorsque mes enfants sont nés 🙂  OK ça ne vous avance pas, alors sachez qu’aujourd’hui des agences se sont spécialisées sur le sujet, comme Speaking-Agency par exemple qui propose non seulement des nounous bilingues dans plusieurs langues, mais aussi tout un tas de formules pour continuer ensuite en grandissant. Si vous voulez plus d’infos et de conseils, découvrez ici mes articles sur la garde d’enfant en langue étrangère.

Réduction offerte par Devenir BilingueEn plus de la défiscalisation dont vous bénéficierez sur leurs prestations, Speaking-Agency vous offre 50% de réduction sur vos frais d’adhésion quand vous venez de notre part. Utilisez le code DEVBILINGUE.

Évidemment, si vous avez la possibilité et l’envie d’accueillir une jeune fille ou un garçon « au pair » c’est tout aussi bien. Vous pourrez vous aussi bénéficier de plus d’échanges en anglais, ainsi que les grands frères et sœurs. Toute la famille passera du temps aussi le week-end avec le/la au pair, ce qui encore mieux qu’avec une nounou qui ne vient que la semaine.

2   La crèche bilingue

Plus difficile à trouver qu’une nounou anglophone mais tout aussi magique, la crèche en anglais est également idéale pour immerger les tout-petits en douceur. Si vous avez une telle crèche près de chez vous (on vous aide à la trouver ici) elle est sûrement prise d’assaut, mais en même temps beaucoup de crèches le sont… alors foncez pré-inscrire votre futur bébé, vous ne le regretterez pas. Quand vous entendrez votre enfant dire ses premiers mots en anglais, je vous promets que vous aurez envie de sourire, voire de rire, tellement vous serez ébahi et enchanté. Ensuite il mélPlusangera les 2 langues, et alors ? Les experts sont tous d’accord sur ce point, ce n’est pas grave et ce n’est pas ça qui le rendra moins bon en français plus tard. Et il sera même meilleur dans les autres langues car son cerveau aura acquis une plus grande capacité à assimiler des langues étrangères.

Bébé heureux dans une crèche bilingueEt si vous ne connaissez pas de crèche bilingue, allez voir votre mairie, demandez-leur s’il y a des projets en construction aux alentours, et pourquoi pas vous y joindre pour les faire avancer plus vite !

3

   Les baby-sittings bilingues

Si les 2 premières solutions ne sont pas possibles pour vous, j’ai envie de vous dire « Sortez tous les soirs et prenez des baby-sitters anglophones ! » Car bien sûr, plus l’immersion est importante, plus l’impact sera positif pour plus tard. Même si ce ne sont pas des baby-sittings très fréquents (je ne veux pas non plus vous transformer en gros fêtard qui ne voit plus ses enfants), votre enfant va assimiler des sons différents de notre langue, et il sera ainsi capable de mieux les comprendre et les reproduire plus tard. Un adolescent ou un adulte non exposé à l’anglais étant jeune ne pourra pas avoir cet accent parfait car certains sons lui échappent.

Des jeunes étrangers venus étudier dans votre ville et cherchant des baby-sittings, il y en a sûrement. Utilisez les petites annonces dans les universités, sur les forums et sites comme celui d’Erasmus, sur les réseaux sociaux, ou faites appel à des agences spécialisées sur la garde d’enfant bilingue. Plus d’infos ici sur les sites et les agences. Et si vous êtes dans un coin perdu à la campagne, alors ré-étudiez l’idée de la jeune fille au pair car c’est sûrement le meilleur moyen pour offrir une immersion suffisante à vos enfant

4

   Les ateliers et stages

Je regroupe ensemble ateliers et stages pendant les vacances car j’estime que l’un des 2 n’est pas suffisant si vous visez un très bon niveau en langue. Tout dépend bien sûr de l’immersion qu’il a vécu au préalable mais si ce n’est pas un petit bilingue précoce, il faudra maintenir une exposition assez régulière à la langue pour qu’il l’assimile et pour qu’il la garde. Et pour conserver sur le long terme son envie d’apprendre, les ateliers ludiques en langue étrangère permettent d’associer plaisir et apprentissage, et bien sûr c’est un moyen d’appréhender la langue différemment de l’enseignement scolaire.

Les stages pendant les vacances scolaires, souvent organisés par les agences ou associations qui font des ateliers dans l’année, mettent les bouchées doubles pendant une durée limitée. Ainsi en mixant des ateliers hebdomadaires et des stages pendant des petites vacances, l’enfant acquiert une réelle avance par rapport à ses camarades d’école, ce qui ne fera qu’augmenter sa motivation en classe. Je ne dis pas qu’ils en sortiront bilingues après un an, ni même deux, mais vous n’attendez pas non plus du stage de poterie qu’il devienne tout de suite un artiste ! Et si vous trouvez le stage de poterie en anglais, banco, vous en ferez un artiste bilingue ! Plus sérieusement, il existe aujourd’hui des stages de foot en anglais, des visites culturelles en anglais, et de plus en plus d’activités en langue étrangère sont proposées dans les grandes villes pendant les vacances.

5

   Les cours de langues

L’approche d’un cours de langue est différente mais elle vaut la peine d’être mentionnée car là aussi, il y a beaucoup d’évolutions. On parle partout de pédagogie positive, des écoles alternatives naissent par-ci par-là, et de plus en plus d’enseignants prennent en compte le fait que l’enfant retient bien mieux s’il apprend avec plaisir. Alors si vous cherchez bien, vous pourrez trouver des cours de langue qui ont évolué en ce sens et qui ne seront pas considérés par vos enfants comme un cours.

Plus cadré qu’un atelier, souvent en individuel, un cours d’anglais permet d’aller plus vite et plus loin, à l’écrit comme à l’oral. Les cours à distance, par l’intermédiaire de logiciel comme Skype, sont moins coûteux et plus flexibles qu’un professeur à domicile. Et ils peuvent commencer très jeunes : si les autres alternatives ne sont pas possibles pour vous, vous pouvez démarrer entre 3 et 6 ans ce type d’apprentissage.

Enfant souriant face à son ordinateur sur lequel elle prend son cours en lignePersonnellement j’ai testé les cours VivaLing dont j’aime beaucoup la pédagogie et la souplesse de leurs formules, je vous parle de mon expérience dans cet autre article. Il y a d’autres prestataires pour ces cours à distance mais je vous recommande de choisir ceux qui sont spécialisés sur les enfants et qui forment leurs professeurs avec soin pour qu’ils aient la capacité de faire vivre le cours à travers l’écran comme s’ils étaient chez vous.

A un rythme régulier, voire soutenu pour ceux qui commencent tardivement, les cours pour enfants sont une solution efficace pour que plus tard votre enfant soit vraiment à l’aise en anglais.

6

   Les écrans

Fallait-il en parler parmi les 8 idées majeures pour bien parler anglais plus tard ? A mon avis, ils ont leur place dans cet article car en langue étrangère ou pas, votre enfant n’y échappera pas ! Même si on ne prône pas l’usage des écrans pour les petits, la plupart d’entre eux passeront un nombre d’heures incalculable à regarder des dessins-animés avant leur entrée au collège. Il serait donc bien dommage de ne pas profiter de ce temps d’apprentissage complètement transparent dans votre agenda !

Imposer les films en anglais dès le début, c’est le secret… après vous devrez faire face à des râleries et des supplications que vous ne voudrez pas affronter dans ce moment de détente où il a droit à la télé ou votre tablette (ou dans ce moment d’urgence à le mettre devant un écran pour décrocher votre coup de fil super important !)

Pour se faire l’oreille et retenir des tournures de phrases de la langue telle qu’elle est parlée de nos jours, rien de mieux que visionner et revisionner des films en anglais. Et ne me dites-pas que vos enfants n’aiment pas revoir 2 fois le même film…

Les plus grands qui seront habitués à regarder leurs séries en V.O. les trouveront super nazes en V.F. et pourront faire les malins auprès de leurs copains, donc tenez-bon, ils vous remercieront. Et pour ceux qui ont besoin d’aide pour bien tout comprendre, il y a les logiciels comme Fleex ou Woodpecker qui permettent de joindre le plaisir d’apprendre à celui de regarder des vidéos.

7

   L’école bilingue

Parce que les enfants passent la majorité de leur temps à l’école, et parce que pour apprendre vraiment une langue ils ont besoin d’avoir une motivation qui leur est propre, l’école bilingue est le meilleur moyen de rendre vos enfants… bilingues.
Uniforme d'une école bilingueDans une école où la moitié des cours se passent en anglais, on vit la langue, on ne l’apprend pas. Comme avec une nounou en langue étrangère votre enfant a conscience de l’utilité de cette langue dans son quotidien, et il va l’apprendre tout naturellement.

Les écoles bilingues (ou internationales où l’enseignement est entièrement en anglais) sont chères et il n’est pas toujours facile d’y entrer si on veut les intégrer après le CP. Cependant il y a aussi les sections internationales des écoles publiques dans lesquelles une partie de l’enseignement se fait en langue étrangère. Pour plus d’infos sur les écoles et les programmes, consultez notre rubrique ici.

8

   L’immersion à l’étranger

Si vous avez un peu parcouru ce blog et nos articles sur les séjours linguistiques, vous savez que nous ne nous lassons pas de vanter les mérites de l’immersion TOTALE ! Summer camps aux USA, trimestre ou année à l’étranger, accueil en famille ou en one-to-one chez un prof, séjour en tant que au pair, les possibilités sont nombreuses, et efficaces quand il s’agit d’une véritable immersion dans un pays étranger.

Ces séjours s’avèrent un vrai sacrifice budgétaire pour certaines familles mais lorsqu’ils sont bien choisis, les enfants en reviennent transformés et les progrès linguistiques sont réels. Pour ceux qui n’ont pas eu la possibilité d’acquérir un très bon niveau en étant plus jeunes, partir seul en immersion totale est un défi mais c’est aussi l’une des seules voies pour un adolescent qui veut acquérir un niveau proche du bilinguisme.

Pour vous aider à faire les bons choix, lisez notre rubrique sur les séjours linguistiques !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.