Trouver un séjour linguistique pas cher, et qui vous inspire, relève du miracle… alors ne vous privez pas des subventions et autres aides financières qui vous aideront à payer votre séjour.
Bien sûr, vous pouvez cumuler plusieurs aides financières pour un seul séjour, n’hésitez pas à tenter le coup sur plusieurs pistes à la fois.

Vous pouvez activer plusieurs types d’aides :

  • La plupart des organismes acceptent les chèques ANCV et les bons CAF, ainsi que des paiements échelonnés.
  • Votre comité d’entreprise a peut-être sélectionné dans sa brochure certains organismes de séjours linguistiques, ou sinon vérifiez si vous pouvez bénéficier d’une subvention à consacrer à ce séjour.
  • Renseignez-vous auprès de votre commune, en contactant le service Jeunesse/Enfance ou Education, ou encore le/la chargé(e) de la Culture. Etant donné l’enjeu que représente l’apprentissage de l’anglais, les mairies proposent de plus en plus des séjours linguistiques à la place de colonies de vacances. Le choix sera plus limité et les inscriptions se feront souvent avant le mois d’avril, mais la prise en charge par la commune est souvent significative.
  • Promotion d'un salon pour un séjour linguistique pas cher !Plusieurs organismes proposent des offres promotionnelles si vous vous inscrivez très tôt… ou alors en dernière minute (plus risqué !). Vous pouvez aussi bénéficier de bons de réduction en allant voir les organismes sur les salons qui ont lieu en général au 1er trimestre.
  • Pour des séjours d’étudiants (programmes universitaires, séjours Job à l’étranger, etc…), n’hésitez pas à faire appel à votre Conseil Régional ou à votre Conseil Général, ils sont souvent attentifs à la mobilité des jeunes et proposent des aides financières pour cela. Vous pouvez également solliciter les services Jeunesse des villes qui ont parfois des aides pour construire des projets éducatifs.
  • L’ambassade et le Conseil de l’Europe offrent des bourses pour les étudiants. Le plus simple est de contacter la maison de l’Europe de votre département.
  • Evidemment, pour des programmes d’échanges universitaires, demandez aussi à votre université (allez voir le Service des Relations Internationales) ou à votre CROUS. Si vous devez faire une partie de vos études à l’étranger, les CROUS disposent en effet de bourses pour aider les étudiants sur critères sociaux à faire face aux frais de voyage et de séjour.
  • Le nouveau programme Erasmus+ peut également vous aider si vous cherchez un stage en entreprise à l’étranger ou si vous avez un projet avec une association ou un groupe à l’international.
  • Enfin, pour les adultes qui veulent partir en séjour linguistique, les programmes de formation DIF / CIF pour les salariés permettent de financer ces séjours.

Enfin, les prix des séjours linguistiques étant très variables, vous pouvez orienter vos recherches vers les offres les plus accessibles. Par exemple, Malte est une destination qui grandit et le coût de la vie y est moins élevé que dans les autres pays où on parle anglais, un séjour linguistique à Malte peut donc être une option intéressante pour l’anglais.
Une autre alternative est d’organiser un échange avec une famille d’accueil, ainsi vous n’aurez pas beaucoup d’autres frais que celui du voyage de votre enfant.

Vous avez d’autres astuces pour trouver un séjour linguistique pas cher ? Partagez-les en ajoutant un commentaire à cet article.

Guide gratuit sur les séjours linguistiques :

Téléchargez gratuitement le guide sur les séjours linguistiques

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    Nous avons fait la connaissance d’une famille en Irlande qui se propose d’inviter mon fils de 15 ans pendant 2 semaines en immersion totale. Nous voudrions conclure un accord avec eux pour les dédommager des frais d’accueil (repas, hébergement, sorties). Quel forfait journalier conclure avec eux ?

    Merci pour votre réponse
    Cordialement

    • Les familles irlandaises sont en effet habituées à recevoir un dédommagement pour l’accueil d’un étranger mais si cette famille ne vous propose pas cela dans le but de recevoir de l’argent, vous pouvez leur proposer un dédommagement à hauteur de ce que vous estimez pour les frais liés aux repas (en ajoutant un peu pour les remercier de l’hébergement et du temps passé avec votre enfant), et indiquer dans votre accord que votre enfant paiera sa participation pour toutes les sorties et visites. Et n’oubliez pas d’apporter un cadeau pour les remercier de leur accueil.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.