Logo Erasmus PlusErasmus+ est en quelque sorte la version 2.0 d’Erasmus, programme créé en 1987 qui avait à l’origine pour but de faciliter les échanges d’étudiants entre universités en Europe (vous vous souvenez de Romain Duris et Audrey Tautou dans L’Auberge Espagnole?!). Piloté par l’Union Européenne, c’est maintenant un programme qui regroupe à la fois l’éducation et la formation, la jeunesse et le sport. Avec un budget de 14,7 milliards d’euros pour 2014-2020 (qui sera doublé pour la période 2021-2027), il permet à plus de 4 millions d’étudiants, mais aussi jeunes professionnels et formateurs, d’étudier, de se former ou de faire du bénévolat à l’étranger.

Qui peut partir avec Erasmus+ ?

Erasmus+ est accessible à la fois aux individus et aux organisations. A titre individuel, les publics suivants sont concernés:

  • Les étudiants ayant au moins validé leur 1ère année à l’université, mais aussi les étudiants plus avancés dans leurs études, car des programmes spécifiques existent pour les niveaux master ou doctorat.
  • Les jeunes diplômés, apprentis ou étudiants en recherche de stage.
  • Les jeunes de 18 à 30 ans qui veulent partir faire du volontariat à l’étranger dans le cadre du Corps Européen de Solidarité.
  • Les enseignants, membres du personnel éducatif, formateurs, animateurs du secteur de la jeunesse qui souhaitent faire des formations à l’étranger.

Les avantages de partir avec Erasmus+

Listons pour commencer 5 avantages majeurs qui deviendront de vrais atouts dans votre vie future. Si vous en voyez d’autres ou si vous voulez témoigner de votre expérience, laissez-nous un commentaire en bas de cet article !

Bénéfice N°1 : Devenir bilingue ! Tout comme le PVT, Erasmus+ vous permet de passer un long séjour à l’étranger. Pour devenir vraiment bilingue, plusieurs mois sont beaucoup plus bénéfiques que quelques semaines. Votre niveau en langue va nécessairement décoller et vous apprendrez à la fois le vocabulaire et les expressions du quotidien et celui des matières que vous étudiez.

Bénéfice n°2 : Obtenir votre diplôme comme si vous restiez en France : en tant qu’étudiant, votre séjour Erasmus+ s’intègre à vos études en vous permettant d’obtenir votre diplôme comme si vous restiez dans votre pays d’origine, en validant vos crédits pour les mois passés à l’étranger… ça commence à vous intéresser, continuez vous allez être totalement séduit !

Bibliothèque universitaire dans le cadre d'un échange Erasmus +

Bénéfice n°3 : Se démarquer face aux employeurs: une expérience de plusieurs mois à l’étranger est un vrai plus sur votre CV, et vous aurez sûrement de belles histoires à raconter suite à cette expérience, qui vous permettront d’enrober votre diplôme d’un beau paquet culturellement plus riche que vos concurrents.

Bénéfice n°4 : Se créer un important réseau international : plus de 25 000 partenariats et alliances sont passés entre 130 000 écoles, établissements d’enseignement supérieur, organisations pour la jeunesse et entreprises. Pendant votre séjour Erasmus+ vous allez rencontrer des jeunes de nombreux pays et d’horizons différents, c’est une belle opportunité pour s’ouvrir au monde et bénéficier plus tard d’un réseau international tant sur le plan personnel que professionnel.

Bénéfice n°5 : Apprendre, pas seulement académiquement mais aussi humainement. Voyager vous permet de découvrir de nouvelles cultures, de faire des rencontres enrichissantes, de développer votre indépendance, etc… Tous les parents qui voient leurs enfants partir dans ce type de programme témoignent de l’impact sur leur maturité et des bienfaits à plusieurs niveaux… jusqu’à parfois rencontrer l’âme soeur ! En 2014 déjà, la Commission européenne annonçait que ce programme européen d’échange universitaire avait contribué à la naissance d’un million de bébés depuis son entrée en vigueur en 1987 ! Les statistiques montraient qu’un ex-étudiant Erasmus sur quatre avait rencontré son partenaire lors de son séjour à l’étranger… de plus en plus intéressant, non ?

Où peut-on partir avec Erasmus+?

34 pays participent au programme Erasmus+ : les 28 pays membres de l’Union Européenne et 6 pays non-membres de l’UE : l’Islande, le Liechtenstein, la Macédoine du Nord, la Norvège, la Serbie, et la Turquie.
Il est également possible de partir dans un des pays partenaires dans le reste du monde (avec les organisations qui ont passé un accord Erasmus+).

Erasmus+ à la Universidad de Salamanca
Université de Salamanque en Espagne – Crédit photo : Payanes8 via Wikimedia Commons

Pendant combien de temps ?

Cela dépend de ce que vous faites lors de ce séjour à l’étranger.

  • Pour les études, les séjours peuvent durer de 3 mois (durée d’un trimestre universitaire) à 12 mois. Plusieurs échanges Erasmus+ sont possibles du moment que la durée totale des séjours est égale ou inférieure à 12 mois. Pour les études de médecine ou d’architecture, il est possible de partir jusqu’à 24 mois.
  • Pour les stages et le volontariat on peut partir entre 2 et 12 mois.
  • En ce qui concerne la mobilité des professionnels la durée peut s’étendre de 2 à 60 jours.

Quelles sont les conditions pour partir ?

Il faut bien vous renseigner en fonction de votre situation, étant donné qu’Erasmus+ regroupe divers programmes qui s’adressent à des publics très différents.

En tant qu’étudiant post-bac, il faut avoir validé sa première année universitaire dans un établissement délivrant un diplôme reconnu par l’État. L’établissement du pays d’origine et celui du pays d’accueil doivent avoir signé un accord inter-institutionnel Erasmus+, et être également signataires de la charte Erasmus+.

Aussi, pour partir étudier à l’étranger, vous devez pouvoir justifier d’un niveau minimum dans la langue du pays d’accueil, généralement le niveau B2 (« utilisateur indépendant ») du CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues), ce point est à confirmer avec votre établissement.

A noterA noter : des cours de langues gratuits sont accessibles en ligne pour les inscrits au programme Erasmus+. Ainsi vous pouvez vous (re)mettre à niveau avant votre séjour.

Concernant le budget, il variera énormément selon les pays et le type de séjours. Sachez que des aides financières sont disponibles : bourses, subventions, prêts à taux et conditions préférentiels sont disponibles selon certaines conditions.

Je suis intéressé(e), quelle est la procédure à suivre ?

Il faut vous adresser au responsable des relations internationales de votre établissement, ou à un organisme porteur d’un projet Erasmus, en fonction de votre situation. Attention, le processus est sélectif ! Il y a un système de quota pour chaque pays.
Il faut aussi s’y prendre à l’avance: dès le début de l’année universitaire précédant le départ pour les étudiants, et pour ceux qui partent par eux-mêmes (les « free movers ») il est conseillé de s’y prendre 18 mois à l’avance.

Pour en savoir plus, consultez le portail d’information Erasmus+.

Portrait de Marie Mosimann
Article rédigé par Marie Mosimann,
Bilingual Virtual Assistant

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.