Article mis à jour le 30 septembre 2019

Vous envisagez d’envoyer votre enfant un trimestre, un semestre ou une année à l’étranger ? Il aurait la chance d’être immergé dans une autre langue et une autre culture, et de découvrir une école, un collège ou un lycée étranger. Le projet est magnifique mais la décision est d’autant plus difficile à prendre que l’organisation d’un tel séjour semble compliquée.

Avant de choisir la durée du séjour et la destination, vous devez réfléchir au type de séjour : souhaitez-vous un accueil en famille ou dans un internat ? Consultez notre article sur le choix d’un internat si vous préférez cette option. Sinon, pour trouver la famille d’accueil qui correspondra bien à votre enfant, vous aurez certainement besoin d’aide. Nous vous orientons dans cet article vers plusieurs organismes qui pourront vous apporter des informations précieuses et vous trouver une famille d’accueil.

Sachez que l’accueil en famille peut se faire dans le cadre d’un échange réciproque ou non. En fonction de cela et de votre budget, vous aurez 1 ou 2 alternatives : passer par une association organisant des échanges entre familles, ou bien acheter un séjour « scolarité à l’étranger » à un organisme de séjours linguistiques.

Les associations spécialisées sur les échanges internationaux

Les fondateurs et les bénévoles de ces associations sont convaincus que l’échange réciproque est clé dans la réussite de ces expériences fortes d’un point de vue personnel, culturel et linguistique. Voici 8 associations dont l’objectif est d’organiser des séjours culturels et linguistiques avec intégration scolaire et accueil en famille :

  1. L’association PIE (Programme internationaux d’échanges) organise pour les 15-18 ans des séjours de 3 mois, 6 mois ou 1 an dans de nombreux pays. Il ne s’agit pas d’un échange, bien que PIE vous propose d’accueillir un étranger pendant le séjour de votre enfant ou après. De ce fait, les familles sont dédommagées des frais, et les tarifs pour l’organisation complète de ces séjours vont de 3 600 € et 25 000 € selon les destinations.
    PIE propose également un programme d’échange réciproque avec l’Australie ou le Canada qui consiste à envoyer un lycéen français 3 mois dans une famille puis à accueillir à son tour un jeune pendant un trimestre.
    L’association a une longue expérience dans ces programmes d’échanges et organise des stages et des rencontres de préparation avant le départ. Rendez vous sur leur site pour regarder en vidéo les témoignages de familles et de jeunes, et si finalement vous ne pouvez pas partir pour un tel séjour, vous pourriez bien vous découvrir l’envie de recevoir un jeune étranger, une expérience humaine riche pour toute la famille.
    Si votre enfant souhaite partir aux Etats-Unis, pour vous mettre dans l’ambiance, nous vous recommandons leur article sur l’histoire de Bill Gustafson, Directeur d’ASSE, l’association américaine partenaire de PIE depuis 25 ans.
  2. En Famille International propose un système d’échange différent : des enfants et adolescents de 9 à 16 ans, issus de deux pays différents, passent un an ensemble : 6 mois en France et 6 mois dans le pays étranger au sein d’une famille. Votre enfant passera 6 mois en immersion complète dans la famille et dans l’école de son copain étranger, et vous l’accueillerez pour que lui aussi apprenne le français. Ces échanges existent pour l’anglais, l’espagnol et l’allemand, et sont particulièrement intéressants pour les enfants prêts à partir jeunes pour revenir bilingues. En-dehors des frais annexes et de voyage, le coût pour la mise en relation et le suivi pendant le séjour est de 2000 à 3000€ selon les pays.
  3. De la même façon, Adolesco est une association d’échange international permettant à deux jeunes entre 9 et 17 ans de vivre une expérience culturelle et linguistique unique : chacun sera plongé alternativement dans le contexte familial de l’autre pour une durée de 3 semaines à 3 mois. En-dehors des frais de dossier de 90€ le coût pour un échange est de 1600€ pour un pays non anglophone et 1800€ pour un pays anglophone.
  4. Amicitia Mundi propose aux enfants de 9 à 13 ans des échanges interculturels et linguistiques de 6 mois en immersion dans une famille de pays de langue allemande, anglaise, espagnole ou française, choisie avec soin. Les deux enfants vivent une année ensemble : 6 mois chez l’un et 6 mois chez l’autre, et tissent ainsi une amitié pour la vie, un lien partagé par leurs familles.
    Ils découvrent une culture différente en vivant leur quotidien au rythme de leur famille d’accueil qui les guide de manière bienveillante tout au long de leur intégration et apprentissage linguistique. Grâce à cet échange à vocation culturelle et éducative, l’enfant apprend une langue et surtout il vit une expérience unique, source d’épanouissement et de développement. Amicitia Mundi assure le bon déroulement des échanges par un accompagnement soutenu des enfants et des parents en amont, pendant et après l´échange.
  5. L’association EN IMMERSION propose aux jeunes de 12 à 16 ans un programme d’échange scolaire de 9 ou 11 semaines avec le Canada. Les enfants partent entre mi-août et début ou fin novembre. Et ils accueillent le jeune canadien (du même âge à un an près) entre mi-février et mi-avril ou début mai. Ce programme est possible pour les jeunes de Bordeaux, Paris, Lyon/Grenoble et Rennes/Nantes. Comptez autour de 2000€ pour l’organisation d’un tel échange.
  6. L’association ALLEF organise le même type d’échanges de 6 mois mais uniquement pour des enfants de 8 à 11 ans entre la France et l’Allemagne ou la Grande-Bretagne.
  7. Plus récemment créée, l’association 3elf propose des échanges réciproques de 6 mois pour des enfants de 8 à 10 ans venant de France, Espagne, Angleterre et Allemagne. L’enfant ne choisit pas nécessairement le pays, c’est avant tout un projet familial et culturel.
  8. Le Rotary organise lui aussi des échanges de jeunes de 15 à 18 ans, dont les parents sont membres d’un club du Rotary International ou qui sont parrainés par un membre. Plusieurs types d’échanges sont possibles, pour un été ou pour un an, et pour les adultes également. Le coût est bien moindre par rapport aux autres associations ou organismes (740 euros) mais vous ne choisissez pas forcément la destination et il faut que votre dossier soit accepté et trouve preneur.

A noterQUESTION D’ARGENT… Le coût d’un séjour via ces associations est moins élevé que celui d’un séjour linguistique d’un organisme, mais il demeure conséquent. En-dehors des échanges organisés par le Rotary, Adolesco ou En Famille International, pour une année scolaire en intégrant l’ensemble des frais et l’argent de poche, vous devez prévoir un budget d’au moins 8000€ car un séjour oscille entre entre 6000 et 12500€ (voire plus pour des séjours en écoles privées) auquel il faut ajouter environ 200€ par mois de dépenses personnelles et quelques frais supplémentaires (dossier, visa, assurances, matériel scolaire, etc…). Les pays les plus chers sont en général les Etats-Unis, le Canada, le Japon, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Sachez que pour des séjours d’un an, certains organisateurs sélectionnent deux familles qui se partageront la durée d’accueil. Une plus grande stabilité pour votre enfant peut éventuellement faire partie de vos critères de sélection.

Les organismes proposant des séjours en scolarité à l’étranger

Bus touristique illustrant les lycées à l'étrangerOutre les associations loi 1901, certains organismes de séjours linguistiques ont à leur catalogue des séjours longue durée intégrant la scolarité dans une école. Il ne s’agit pas d’un échange mais d’un simple séjour en immersion allant de quelques semaines à un an.
Nous avons sélectionné 8 organismes pour le sérieux, la qualité et la diversité de leurs offres, mais vous pourrez en trouver d’autres. Les salons linguistiques sont un bon moyen pour en faire le tour.

  1. SILC propose 7 destinations pour leurs séjours intégrant une scolarité à l’étranger : la Grande-Bretagne, l’Irlande, l’Australie, l’Allemagne, l’Espagne, le Canada et les USA. Le participant intègre généralement un établissement public et est hébergé chez une famille proche de l’école.
  2. Nacel a dans son catalogue des programmes de scolarité à l’étranger de 3 mois, 6 mois ou une année. Les pays proposés à ce jour sont les USA, l’Angleterre, l’Irlande, l’Espagne et l’Allemagne.
  3. AFS Vivre Sans Frontière est une association de loi 1901 mais les tarifs de ses programmes se rapportent plus à ceux d’un organisme de séjours linguistiques. AFS propose entre autres des semestres ou années scolaires à l’étranger pour les 15-18 ans.
  4. Le CEI organise des séjours linguistiques d’un trimestre, un semestre ou un an avec accueil en famille et dans un lycée. Destinés aux 15-18 ans, ils sont proposés dans de nombreux pays.
  5. Le programme 80 jours de Calvin Thomas consiste à partir un trimestre en immersion en école et dans une famille. Destiné aux 14-19 ans, cette formule existe aux USA, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Afrique du Sud. Le coût pour 3 mois oscille entre 5000 et 8500€ tout inclus sauf vos dépenses personnelles.
  6. WEP a une offre très étendue pour les lycéens. Avec eux vous pourrez aussi bien partir aux États-Unis, en Australie ou en Angleterre qu’en Equateur, en Chine ou en Afrique du Sud et vous intégrer dans un lycée local. Leurs formules pour les lycéens sont variées (année, semestre ou courte durée, pour un programme scolaire ou du volontariat) et grâce à un entretien, leurs conseillers s’attachent à cibler le programme le plus adapté à chaque profil. Leur site est très bien fait, vous trouverez facilement les offres qui répondent à vos critères.
  7. STS Séjours Linguistiques s’est spécialisé notamment dans les scolarités à l’étranger pour les lycéens. Ayant des accords avec des écoles dans de nombreux pays, c’est un organisme que vous pouvez consulter si vous recherchez des tarifs plutôt inférieurs à la moyenne.
  8. Atout linguistique propose aux 13-19 ans des séjours avec scolarité à l’étranger dans ces mêmes 5 pays.

Attention aux brochures d’organismes linguistiques qui indiquent une scolarité à l’étranger mais qui proposent en réalité des programmes d’études en écoles de langues et non pas dans un collège ou lycée. Certains comme EF (Education First) ont développé de nombreux séjours accessibles à partir de 16 ans pour prendre des cours intensifs de langues, préparer un examen officiel de langues ou l’entrée dans une université. Ces programmes sont différents d’une année scolaire à l’étranger.

Point d'exclamation - Attention !A NOTER… En Australie et en Nouvelle-Zélande les grandes vacances scolaires sont en été, mais leur été commence en décembre ! Heureusement les échanges avec les lycées s’adaptent à notre calendrier scolaire, l’étudiant pourra donc commencer en octobre et terminer en juin mais il rentrera en France entre mi-décembre et fin janvier.

L’avantage de ces organismes est qu’ils s’occupent de tout et ont un contact sur place qui s’assure du bon déroulement du séjour. Evidemment cela a un coût… qui peut atteindre des sommes élevées selon la durée et la destination : comptez de 11000 à 20000€ pour un semestre, et de 14000€ au double pour une année. Cela dit, ces immersions longue durée sont non seulement le seul moyen pour un jeune de revenir avec un excellent niveau en langues mais elles sont aussi bien souvent l’année scolaire qui leur laissera les meilleurs souvenirs (dixit ceux qui en reviennent !).

22 COMMENTAIRES

  1. Bonjour, notre fille envisage de passer son année de 3eme en immersion en Irlande. Le projet est bien avancé mais à priori, il est quasi-obligatoire qu’elle refasse une 3eme en rentrant ! Cela nous laisse indécis car nous pensons que si tel est le cas il vaudrait mieux qu’elle parte en 2nde. Qu’en pensez-vous? Merci beaucoup pour votre réponse, cela nous aidera !
    Claire d.

    • Bonjour, l’année de 3ème est une bonne année car cela lui permet d’aborder sa seconde sereinement mais je comprends votre point de vue. En fait ce qui semble plus logique pour qu’elle profite plus de son année à l’étranger, ce serait de refaire en Irlande la classe qu’elle vient de terminer en France. Ainsi elle aura moins de difficultés à comprendre les cours, et moins de pression sur ses résultats. Et à son retour elle découvrira une nouvelle classe et ne s’ennuiera pas. Donc soit elle referait sa 4ème en Irlande, soit elle partirait un an après pour refaire sa 3ème.

  2. bonjour,je recherche un organisme pour que ma fille de 13 ans parte a l’Étrange pendant un trimestre.Avez vous un organisme,un programme qui lui serait adapter?

    • Bonjour, je viens de vous adresser une réponse personnalisée sur votre email. J’espère que cela vous aidera.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.