Choisir un voyage linguistique à l’étranger se révèle souvent être un parcours du combattant : on a vite fait de faire des recherches à n’en plus finir et de se décider finalement sans être très sûr de son choix. Voici un récapitulatif de ce qui existe en termes de voyages linguistiques et nos conseils pour faire le bon choix. Car pour gagner en temps et en efficacité, mieux vaut passer les étapes dans le bon ordre…

1. Je discute avec mon enfant

Commencer par écouter votre enfant et décider avec lui du type de séjour linguistique qui lui conviendra le mieux. Selon son âge, sa maturité et son niveau d’anglais, vous allez opter pour une durée et un type de séjour. Il y a en effet pléthore de séjours proposés par les 250 à 300 organismes de séjours linguistiques en France, et il faut dans un premier temps déterminer ce qui sera le plus adapté à votre enfant. Pour vous aider, nous avons listé les différentes formules pour les séjours de courte ou de longue durée. Pour une courte durée (moins de 2 mois), nous avons précisé leur niveau d’immersion car c’est l’un des facteurs clés de progression en langue. Les séjours de longue durée ont tous un excellent niveau d’immersion, c’est la durée qui déterminera notamment les progrès linguistiques de votre enfant.

Les séjours linguistiques de courte durée :

Tableau récapitulatif sur les voyages linguistiques de courte durée* Attention à différencier le logement chez l’habitant (votre enfant ne sera dans la famille d’accueil que quelques heures par jour et n’engagera pas forcément de grands dialogues) et les séjours en famille d’accueil où l’immersion est totale.

Les voyages linguistiques de longue durée :

Plusieurs formules s’offrent à ceux qui veulent partir plus de 2 mois pour faire des progrès très significatifs ou revenir bilingue.

  • L’intégration scolaire de 3/6/12 mois : l’enfant est considéré comme un élève normal de l’école (niveau équivalent à son collège/lycée). L’hébergement peut se faire en campus ou en colocation, ou encore dans une ou plusieurs familles selon la durée.
  • Formule « au pair » : une bonne occasion de partager la vie d’une famille tout en ayant un logement et de l’argent de poche pour profiter pleinement du séjour
  • Stage en entreprise : excellente expérience à valoriser sur son CV, en plus de l’intérêt linguistique et culturel.
Voyage linguistique à NY pour un stage
Le stage en entreprise vous aidera beaucoup sur votre CV si vous désirez travailler à l’étranger plus tard.
  • Job à l’étranger : souvent des petits boulots (aide à la ferme, assistant de prof de français…) qui permettent de vivre une formidable expérience humaine et linguistique. Le PVT (Permis Vacances Travail) simplifie les démarches de visa pour ce type de séjour.
  • Volontariat social / humanitaire : souvent en Afrique, Asie ou Amérique Latine, ces séjours apporteront un épanouissement personnel important à ceux qui veulent s’engager et s’immerger au sein d’une population défavorisée en plus de pratiquer une autre langue.
Recherche d'un voyage linguistique
Exemple du moteur de recherche du site WEP.fr

Rappel de votre objectif à cette étape : discuter avec votre enfant pour bien comprendre ses attentes, évaluer sa motivation, et vous mettre d’accord sur le type de séjour que vous allez rechercher.

A ce stade, vous devez aussi vous entendre sur le niveau de progression en langue que vous attendez du séjour. Ne cherchez pas un séjour avec cours intensifs en espérant un déclic alors que votre enfant s’imagine visiter la Floride en minibus avec son meilleur copain français…

2. Je mène l’enquête

Maintenant que vous êtes d’accord sur le type de séjour, vous allez pouvoir rechercher sur internet le séjour idéal : celui qui répond à vos attentes en termes de logement, de cours et d’activités, mais aussi celui qui vous assurera un niveau de sécurité en adéquation avec vos appréhensions. Car si tous les parents exigent d’un organisme de séjours linguistiques une qualité et une sécurité suffisantes, ces critères sont en réalité très relatifs. Faites une première sélection des séjours qui vous paraissent intéressants et analysez ensuite le sérieux des organismes qui les proposent. Vous avez pour cela plusieurs moyens :

  • Regarder les certifications ou accréditations que l’organisme ou l’école possède, elles sont censées assurer un niveau de garanties sur le séjour. Si vous avez besoin d’être rassuré par un agrément externe de ce type, vous pouvez consultez notre article sur le sujet pour bien comprendre l’intérêt de chacune des certifications (AFNOR, l’Office, l’UNOSEL…). Cependant, gardez à l’esprit que les petits organismes ou les plus récents n’ont pas forcément les moyens d’appartenir à une fédération ou d’être certifié mais ils ne sont pas pour autant à radier de votre liste.
  • Vérifier les garanties énoncées sur le site web de l’organisme (contact sur place et en France en cas de problème, remboursement si aucune famille d’accueil n’a été trouvée, nombre d’enfant par famille d’accueil, nombre de français dans l’école, etc…). Selon vos priorités (progresser en anglais, se sentir bien dans la famille, être bien encadré…), déterminez les garanties que vous devez exiger. Dans tous les cas, préférez un organisme qui exerce sur le territoire français afin d’avoir un point de contact français quand votre enfant sera parti.
  • Prendre connaissance des avis de clients sur des forums extérieurs au site web de l’organisme, sans toutefois paniquer à la lecture d’un mécontent qui aura certainement fait plus de bruit que tous les autres satisfaits. Contactez l’organisme par téléphone et fiez-vous au sérieux et à la confiance que votre interlocuteur dégage.

En conclusion : menez l’enquête en vous rappelant quelles sont vos priorités, et en sachant que les offres des associations ou organismes spécialistes d’un pays peuvent être tout aussi intéressantes que celles des grands organismes certifiés. Certains sites web vous permettent par exemple de sélectionner vous-mêmes une famille d’accueil et de faire connaissance par email et par Skype (lire notre article pour en savoir plus). A vous de voir si cela vous rassure plus que de laisser partir votre enfant dans une famille inconnue mais sélectionnée par un organisme reconnu !

3. Je compare les prix… car c’est moi qui paie!

Les prix sont très variables, beaucoup de séjours en Angleterre vous coûteront 1500 à 2000 €, soit le même prix qu’un séjour en immersion complète dans une famille d’accueil aux Etats-Unis. Pour éviter de s’y perdre dans les comparatifs de prix, nous vous conseillons d’avoir bien suivi les 2 étapes précédentes pour être sûr du type de séjour que vous recherchez et du niveau de garanties que l’organisme ou l’école doit assurer. Vous pourrez alors analyser les prix sans comparer des choux et des carottes…

Voyage linguistique en AngleterreVoici quelques points à vérifier pour bien comparer les prestations comprises dans les tarifs. Assurez-vous que le prix inclue:

  • le voyage (depuis Paris au moins) avec les transferts jusqu’au lieu de résidence
  • les assurances voyage (couverture maladie, accident, rapatriement, et éventuellement responsabilité civile, bagages…)
  • les activités principales (cours d’anglais et activités sportives)
  • les excursions mentionnées (visites de villes, musées, parcs d’attraction, etc…)
  • les repas en pension complète

Attention aux frais de dossier que certains organismes ajoutent aux tarifs mentionnés. Normalement, les seuls frais que vous devriez devoir ajouter sont ceux de l’argent de poche que vous donnerez à votre enfant.

Chers parents, nous vous souhaitons une bonne recherche et n’oubliez pas : respectez les souhaits et le caractère de votre enfant, choisissez une destination et une durée en fonction de son degré de maturité, et préférez un séjour qui lui donnera le goût du voyage linguistique et l’envie de repartir, plutôt qu’un séjour dont vous espérez qu’il reviendra entièrement bilingue !

TOUTES LES INFOS DANS NOTRE GUIDE PRATIQUE :

Téléchargez gratuitement le guide sur les séjours linguistiques

2 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Je voudrais vous remercier pour avoir écrit quelque chose d’essentiel lorsqu’on se renseigne sur un séjour linguistique : il faut pouvoir « analyser les prix sans comparer des choux et des carottes » ! Je donnerai un simple exemple : de nombreux parents nous contactent en ce moment pour un semestre ou une année d’étude après le bac. Ils nous indiquent que tel organisme propose lui aussi 30 cours par semaine… mais s’avère nettement moins cher. Les parents n’ont pas vu que l’organisme en question propose des cours de 35 minutes… quand ceux de nos écoles durent 45 minutes… Cela veut dire que leur enfant aura 300 minutes de cours en moins par semaine… imaginez sur 36 semaines ! Il est donc facile de proposer des séjours linguistiques pas chers, mais il y a toujours une raison. Merci donc pour cette remarque fort utile.
    Pierre Couturier
    Responsable Pédagogique
    http://www.asl-linguistique.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.