Si vous vivez à l’étranger et si vos enfants vont à l’école locale ou internationale, cet article devrait vous intéresser… En effet, que cette situation soit voulue ou subie, vous constatez certainement que vos enfants pratiquent peu ou pas assez le français en dehors du cadre familial. Vous tentez de leur donner des cours de français ? Ils trouvent ça « boring » alors que vous vous forcez à faire le prof ou dépensez une petite fortune pour un tuteur à domicile !
Comment leur donner l’envie de faire du français sans vous ruiner ? C’est pour répondre à ce double défi que les associations FLAM (Français LAngue Maternelle) proposent dans le monde entier des cours de français en extrascolaire à prix raisonnable, permettant aux enfants francophones de se retrouver entre semblables pour progresser. Nous vous emmenons à la découverte de ces associations, et en particulier celles des USA.

Des enfants suivent une classe de français langue maternelle à l'EFNY
Source : EFNY Education Française de New York

Les associations FLAM proposent des cours de français en groupe pour les 5 – 16 ans

Les parents francophones sont partis d’un constat simple : s’ils veulent que leurs enfants développent leur français, ces derniers ne doivent pas seulement le parler avec les adultes qui les entourent. Il leur faut des amis de leur âge qui parlent français.  « Après 4 ans passés upstate New York à suivre le CNED, nous avons déménagé à Philadelphie et nos 3 filles ont intégré PhilaFLAM. Elles ont préféré de loin ces cours du samedi avec leurs amis ! » partage Séverine.

Ainsi se sont créés des cours de français langue maternelle, proposés comme toute autre activité, en semaine après l’école ou le samedi matin. Ces classes mettent l’accent sur la lecture, l’écriture, l’orthographe, la grammaire et l’expression orale. Elles sont animées par des enseignants expérimentés, de langue maternelle française.

Coordinatrice pédagogique de l’association FLAM de Houston (EFGH), Isabelle nous explique : « Avec notre équipe de professeurs, nous avons mis en place des cours spécialement conçus pour nos élèves bilingues, tous scolarisés à l’école américaine ». Ainsi, les enfants travaillent particulièrement sur les phonèmes car les lettres et leurs associations n’ont pas la même valeur phonétique en anglais et en français.

« Pour garder les enfants motivés et intéressés par nos cours du samedi matin, nous avons favorisé une approche des cours par projet, précise Isabelle. En ce moment, les élèves travaillent sur les pays francophones. A la découverte de leur géographie, de leur culture, etc. nous mettons l’emphase sur la compréhension orale, l’enrichissement de leur vocabulaire et l’expression orale. Chaque semaine, 3 élèves (primaire et collège) présentent à leur groupe des exposés qu’ils ont aussi travaillés à l’écrit. » Ainsi, la grammaire et la conjugaison sont souvent abordées comme des outils, en fonction des besoins et des idées à exprimer. Ce qui n’empêche pas bien sûr de faire des cours de grammaire pure 😉.

Les associations FLAM proposent des camps d’été mais aussi des activités culturelles et sportives

Des enfants jouent pendant le camp dété de EFGB
Source : EFGB Education Française Greater Boston

Suite au succès rencontré par les cours de FLAM, les associations ont voulu aller plus loin en proposant des « Summer Camps », afin que les enfants n’oublient pas tout leur français pendant l’été. Notez que durant ces camps d’été, les enfants sont pris en charge à la journée. A travers toutes les activités proposées par les camps, les enfants font du français en s’amusant. Aux USA, ces camps d’été existent notamment à Los Angeles, San Francisco Bay, Seattle, Austin, Houston, Cincinnati, Raleigh, Washington, Philadelphie, Boston, New York et Miami.

Pour satisfaire la curiosité de nos petits francophones, de plus en plus d’associations proposent des activités culturelles en français. A Philadelphie, l’association emmène les enfants de 5 à 18 ans faire des visites de musées en français. A Washington, les enfants peuvent prendre des cours de théâtre ou d’art plastique.

Sans oublier le sport bien sûr ! A Seattle, Philadelphie et Washington par exemple, ils peuvent faire du foot et du basket en français.

Enfin, on pense aussi à toute famille. A San Francisco, enfants et parents se retrouvent en famille lors d’une veillée spéciale appelée « Le vendredi c’est permis !» qui a lieu tous les trimestres. Ou encore, à Washington, Raleigh, Atlanta et Miami, les associations proposent des activités pour les tout-petits sur le modèle américain « Mommy & Me ».

Des associations FLAM sont aussi centres de préparation et d’examen du DELF

Le DELF (Diplôme d’Études en Langue Française) et le DALF (Diplôme Approfondi en Langue Française) sont des diplômes décernés par le ministère de l’Éducation Nationale français. Ces diplômes sont reconnus dans le monde entier et sont valides à vie. Ils attestent que vous avez atteint un certain niveau dans la maîtrise du français. Il existe 6 niveaux, conformément au Cadre Européen Commun de Référence (CECR) : A1, A2, B1, B2, C1, C2. Pour en savoir plus, lisez notre article Comprendre le CECRL : Cadre européen commun de référence pour les langues.

Pour les adolescents, il facilite l’entrée dans une université en France, car le niveau B2 est obligatoire, mais aussi dans de nombreux établissements francophones dans le monde.

Pour les adultes, il ouvrira des opportunités éducationnelles ou professionnelles. Ainsi aux USA, vous pouvez préparer et passer votre DELF ou votre DALF à Philadelphie, San Francisco, Seattle et Washington.

Et bien d’autres avantages…

Aux États-Unis, 12 associations FLAM sur 15  se sont regroupées en une Fédération afin d’offrir plus d’avantages à leurs adhérents et de pouvoir mieux dialoguer avec l’AEFE et l’Éducation Nationale. La Fédération a ainsi mis en place des partenariats afin de proposer à tous ses membres des tarifs préférentiels pour bénéficier de :

  • Plus de livres physiques avec LesPetitsLivres.com. Il n’est pas facile et souvent coûteux de se procurer des livres jeunesse en français. Grâce à Sophie, vous pouvez emprunter des livres qui seront envoyés et retournés par simple courrier. Pour en savoir plus sur Les Petits Livres, lisez notre article « Donner l’envie de lire en français avec une belle sélection de livres par âge ».
  • Des livres en ligne avec Storyplay’r. Grâce à ce site, les enfants peuvent lire ou écouter plus de 1 000 ouvrages, comme avec un livre audio ! Les grands-parents, les parents ou les amis ont aussi la possibilité d’enregistrer leurs voix en lisant une histoire. Notons également leur offre d’ouvrages spécifiques pour les enfants ayant des troubles de l’apprentissage.
  • Les certifications Voltaire en orthographe, reconnues par de nombreux établissements d’enseignement mais aussi par les entreprises, en France et dans le monde entier.

Toutes les activités proposées par les associations ont pour but d’être accessibles au plus grand nombre. Aux États-Unis, l’enseignement privé et les activités extrascolaires coûtent très cher, c’est pourquoi les associations proposent des tarifs très raisonnables compte tenu de leur contexte économique local. A San Francisco, comptez 2115 USD pour une année de cours de primaire (1,5 heures de cours 2 fois par semaine pendant 27 semaines). A Philadelphie, 2 heures de cours par semaine pendant 30 semaines coûtent 650 USD + 80 USD de frais d’inscription.

Parents bénévoles et enseignants diplômés au sein d’une structure professionnelle

Un enfant prend un cours de français langue maternelle à l'EFNY
Source : EFNY Education Française de New York

Au début de l’aventure, les parents bénévoles assuraient tous les postes : qui était professeur des écoles se chargeait de l’enseignement, d’autres parents cherchaient des locaux, d’autres encore géraient les inscriptions, l’administratif, etc. Aujourd’hui les associations FLAM présentes aux États-Unis se sont beaucoup structurées et professionnalisées. En effet, les associations ont réussi à salarier les professeurs, les coordinatrices pédagogiques et une petite équipe administrative. Les professeurs sont tous diplômés en enseignement du français. 75% des coordinatrices pédagogiques sont diplômés de l’Éducation Nationale ou de son équivalent québécois. Tous sont formés aux particularités du bilinguisme. Leur objectif est de proposer aux élèves des cours et des parcours pédagogiques adaptés aux spécificités des enfants bilingues scolarisés à l’école américaine. Rentrée en France l’été dernier, Séverine confie « A notre retour, le niveau de français de 2 de mes filles leur a permis d’intégrer la classe de leur âge : en école privée (3ème) pour la cadette et en école publique (CM2) pour la dernière. L’aînée a refait une seconde à cause de la réforme du bac. C’est une belle récompense pour leur travail. »

Le réseau des associations FLAM, un partenaire reconnu dans l’écosystème éducatif français à l’étranger

Les associations FLAM ont vu le jour dans des lieux où l’offre scolaire en français était pauvre, voire inexistante, ou trop chère, afin d’offrir aux familles francophones de véritables cours de français langue maternelle à leurs enfants. Aujourd’hui, les associations FLAM font partie intégrante du réseau d’enseignement du français à l’étranger qui comprend les écoles, les Alliances et les Instituts français. Les associations FLAM proposent des cours académiques complémentaires qui ne sont pas en concurrence avec les écoles et les Alliances. « Aujourd’hui, il existe des passerelles entre ces 3 acteurs », explique Marine Havel, présidente de la Fédération des associations FLAM aux USA. « Chaque famille peut désormais trouver la formule qui lui convient. »

Y a-t-il une association FLAM près de chez moi ?

Il existe plus de 150 antennes FLAM à travers le monde. Trouvez la plus proche de chez vous grâce à cette carte interactive.

Aux USA, voici les 15 associations à votre service, avec les activités qu’elles proposent :

Cette carte des associations FLAM aux Etats-Unis montre les services proposés par chaque association

Devenez bénévole ou créez votre association comme à Sacramento

Si le sujet vous anime et que vous disposez d’un peu de temps, les associations sont toujours à la recherche de volontaires pour les aider, alors n’hésitez pas à les contacter !

Vous aimeriez profiter des services proposés par les associations FLAM mais il n’y en pas près de chez vous. Et si vous créiez la vôtre ? C’est l’aventure qu’a vécu Sandrine à Sacramento. Lorsqu’elle est arrivée en Californie en 2010, Sandrine n’imaginait pourtant pas entrer dans le monde associatif. « Mes enfants étaient à l’Alliance française de Sacramento depuis 6 mois et le programme n’était pas vraiment adapté à leur niveau. Je voulais qu’ils trouvent leurs identités françaises. La directrice de l’époque a donné mon nom au consulat et on m’a proposé de créer une association FLAM. Je me suis dit : pourquoi pas ? » raconte Sandrine.

Les familles francophones sont venues rejoindre l’aventure et ont confié leurs enfants à l’association. Les enseignants ont adhéré à l’esprit communautaire et c’est ainsi qu’est né l’EFSAC (Education Française de SACramento). L’aide de l’AEFE a été primordiale pour soutenir le développement de l’association pendant les 5 premières années. L’association a pu bénéficier d’une subvention de l’État français calculée sur le nombre de français membres, mais elle décroit à raison de 25% par an. Ainsi l’association a étendu ses services auprès de la population anglophone de la ville et de la région. « EFBA, Education Française de la Bay Area, a partagé son expérience et des papiers officiels. Ce n’est pas très dur de créer une association aux Etats-Unis, mais les frais engendrés sont conséquents dans le secteur de l’éducation. » précise Sandrine.

« Il faut être honnête, reconnait Sandrine, cela n’a pas été facile de devoir assumer une association et de « représenter la France » sans avoir le mode d’emploi !  Mais je ne le regrette pas. Je suis tellement fière qu’EFSAC existe pour offrir aux enfants un réseau francophone, où leur bilinguisme est reconnu, nourri et célébré. »

Voici les conseils de Sandrine pour celles et ceux qui voudraient tenter l’aventure !

  • Avoir une grande dose d’insouciance, d’activisme et de motivation. Avoir du temps, être ouvert aux autres, aimer les enfants, s’entourer de personnes qui comprennent la mission des FLAM (la fédération FLAM USA est aussi là pour vous accompagner).
  • Monter une FLAM, c’est comme devenir parent : tout d’un coup, on devient responsable. Il faut être patient, se former, avoir une bonne dose d’humour, de positivisme et d’altruisme, car il faudra accompagner la FLAM dans tous ses stades de croissance et prendre des décisions difficiles pour qu’elle puisse fonctionner.
  • Être pédagogue, comprendre le milieu éducatif de sa région, créer des relations avec les réseaux parentaux, comprendre le fonctionnement des associations locales.
  • Demander de l’aide, avoir des notions budgétaires, connaître les lois juridiques, s’entourer de personnes qualifiées et faire confiance à son équipe pédagogique.
  • Avoir le soutien moral de sa famille. Monter une FLAM, c’est aussi exposer son conjoint et ses enfants au milieu associatif. Ils deviennent vos aides inconditionnelles et leur vie sera changée pour toujours.

Pour en savoir plus sur la création d’une association, vous pouvez contacter la Fédération des FLAM USA, en leur écrivant à info@flamusa.org. Leur site : www.flamusa.org.

Nous remercions chaleureusement Marine Havel, Isabelle Ben Ismail, Sandrine Tournier et Séverine pour avoir partagé leur expérience et leur incroyable enthousiasme au service du bilinguisme et de la langue française.

Les associations FLAM aux Etats-Unis :

Boston EFGB www.efgboston.org
New York EFNY www.efny.net
Philadelphia PhilaFLAM www.ecole.philaflam.com
Bethesda My French classes www.myfrenchclasses.org
Raleigh L’école www.lecoleraleigh.org
Cincinnati EFC www.ecolefrancaisedecincinnati.com
Miami APEM petitsecoliersmiami.com
Atlanta L’école du samedi www.frenchschoolatlanta.org
Houston EFGH www.efghouston.org
Austin EFA www.efaustin.org
Los Angeles EFLA frencheducationsocal.com
Sacramento EFSAC www.efsac.com
San Francisco EFBA www.efba.us
Seattle EFGS www.efgseattle.org
Seattle Made in France www.madeinfrance-usa.org

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.