spot_img
   

Comment préparer au mieux mes enfants expatriés pour le retour à l’école française ?

-

Que l’heure du retour à l’école française ait déjà sonné ou que vous l’envisagiez sérieusement, vous vous demandez comment préparer vos enfants expatriés aux changements qui vont se présenter à eux ? Nous vous donnons ici plusieurs pistes pour les accompagner sur 3 axes principaux :

Pour vous parler de ces sujets, nous avons fait appel à Juliette de Chaillé, professeure de français, responsable des familles expatriées au Cours Griffon et qui fait face, elle-même à ces enjeux pour ses propres enfants ! Elle partage avec nous ses conseils et ses astuces. Laissons-lui la parole…Juliette de Chaillé - Responsable des programmes expatriés du Cours Griffon

« Merci Devenir Bilingue, je suis ravie de parler de ce sujet important pour les familles expatriées car le retour à l’école française est souvent une étape inquiétante pour les enfants comme pour les parents. »

« Avant tout, il faut avoir en tête que les choses seront assez différentes si votre enfant retourne à l’école française ou s’il la découvre complètement. Un enfant qui n’a jamais mis les pieds dans une école française sera plus proche d’un étranger vivant un choc culturel, qu’un enfant qui a déjà expérimenté le système français il y a quelques années. Les conseils qui suivent seront donc d’autant plus importants que l’enfant sera éloigné du système français et de la culture française.

Une maman et sa fille devant une école française

Une préparation académique

C’est la première inquiétude qui vient à l’esprit, surtout si le temps est compté. Mon enfant aura-t-il le niveau requis pour intégrer sa classe théorique (en fonction de son âge) ? Sur cette question, les solutions qui s’offrent à vous diffèrent selon le temps dont vous disposez.

1. Vous venez d’apprendre que votre enfant va intégrer le système français, et vous n’aviez pas vraiment anticipé jusque-là… HELP !

Il n’est jamais trop tard pour bien faire et il existe des solutions de court terme pour remettre vos enfants dans le bain de l’école française, de façon certes partielle et plus ou moins intensive, mais efficace :

  • En primaire, le Cours Griffon vous donne par exemple la possibilité d’abonner votre enfant pour une durée de 6 mois au programme expatriés de français (3h par semaine, sans écran). Cela vous permet d’avoir accès à la moitié du programme de français et de rendre 6 évaluations, corrigées par un professeur attitré et donnant lieu à l’édition d’un bulletin. Si vous avez moins de 6 mois devant vous (par exemple juste 2 mois d’été), vous pouvez accélérer la cadence en travaillant de façon plus intensive, 1, 2 ou 3h par jour et ainsi faire le programme en express. Il est à noter qu’il n’y a pas de correction de copies entre le 15 juillet et le 15 août, ce qui n’empêche pas pour autant de travailler.
  • Au collège, le Cours Griffon propose des cours sous format vidéo avec des durées d’abonnement courtes : 1 mois (renouvelable) ou 6 mois. Pendant cette période de temps, votre enfant à accès à tous les cours de français de collège, mais aussi s’il le souhaite, de mathématiques ou d’histoire-géographie. Il travaille en autonomie en suivant une progression recommandée, de façon plus ou moins intensive selon le temps dont il dispose pour se remettre à niveau.

Idée ou bon plan de Devenir BilingueIl existe un pack de révisions été entre juin et août, donnant accès à tous les cours vidéo de collège pour 139€, pour une remise à niveau progressive et efficace, prenant votre enfant là où il en est.

  • Au lycée, c’est généralement en mathématiques que les élèves expatriés ont besoin de travailler, pour acquérir les méthodes françaises. Le Cours Griffon vous propose un cours de mathématiques Seconde pour une durée de 3 mois minimum.

Pour tous ces programmes, votre enfant commence par passer un petit test de niveau dont l’objectif est de lui proposer un parcours vraiment adapté, sans lien systématique avec son âge. Ainsi de nombreux adolescents reprennent les bases de français avec les cours de primaire du Cours Griffon.

Cours Griffon : à distance Primaire / Collège / Lycée et formule Spécial expats du CP au CM2

2. Vous projetez un retour dans le système français à moyen ou long terme et vous souhaitez que votre enfant maintienne son français tout au long de sa scolarité locale

Vous avez bien raison d’anticiper ! Le bilinguisme est un projet de long terme qui, pour être épanouissant et réussi, doit être choisi et assumé. Cela veut dire que dès la décision de mettre son enfant en système local, il faut se poser la question du maintien du français, en faire une priorité et prendre les décisions adéquates, pour ne pas regretter ensuite un certain attentisme propre aux périodes de changement. Anticiper, c’est mettre le maximum de chances de son côté pour adoucir les transitions.

Dès lors qu’on choisit de maintenir le français de son enfant, en parallèle d’une scolarité internationale, se pose la question de la méthode, et donc de l’objectif final. Si vous souhaitez que votre enfant puisse réintégrer à tout moment le système français puis avoir la possibilité de faire des études et travailler en France, il faudra privilégier une méthode académique, écrite, conforme aux programmes de l’Éducation Nationale. Si l’objectif est simplement de maintenir un bon niveau d’oral pour pouvoir garder des liens avec sa famille et sa culture, une méthode plus conversationnelle, moins scolaire, sera suffisante.

Une petite fille à l'école française

Dans la catégorie des méthodes académiques, le Cours Griffon vous propose des solutions pour chaque cycle que vous pourrez découvrir grâce aux articles suivants :

Une préparation culturelle

Au-delà de l’aspect purement académique, il est essentiel de préparer les enfants expatriés au choc culturel inversé que représente le retour en France ou dans un établissement français à l’étranger. Le fait de maintenir le français et/ou les mathématiques en parallèle de l’école locale permet de pratiquer les codes de la culture scolaire française. Ainsi, un enfant qui aura suivi des cours avec un organisme reconnu ne sera pas perdu lorsqu’on lui demandera de souligner la date en rouge, d’écrire en cursives sur les lignes et pas dans la marge, d’apprendre une poésie par cœur ou de travailler après l’école… C’est déjà une vraie longueur d’avance et une véritable économie d’énergie pour la première rentrée, énergie dont il aura besoin par ailleurs pour emmagasiner toutes les nouveautés.

Mais le choc culturel ne se limite pas aux codes scolaires, il concerne aussi la culture générale de l’enfant. Plus votre enfant aura habité à l’étranger plus il se forgera une culture propre, à la croisée de la culture de ses parents, de son pays d’origine et des cultures des différents pays d’expatriation. Il sera devenu un Enfant de la Troisième Culture (TCK en anglais, Third Culture Kid). C’est une richesse inestimable, mais aussi une difficulté à anticiper lorsque sonne l’heure du retour. Tout au long de la période passée à l’étranger, il est essentiel de maintenir une culture générale française. Cela peut se faire par de multiples moyens, testés et approuvés, à combiner à l’envie :

  • Lire des histoires et des contes traditionnels français aux petits (et aux grands) enfants
  • Découvrir l’Histoire de France au travers de beaux manuels (L’Histoire de France racontée aux écoliers), de romans historiques (collection Roman Doc) de frises (L’Histoire de France) ou de cartes (Il était une fois la France) accrochées aux murs, de podcasts (Les Odyssées de France Inter, Les voyages d’Amélia au coeur de l’histoire sur Europe 1, Molière le chien et le loup)
  • Profiter des roadtrips pour écouter, lire, chanter
  • Abonner les enfants à des magazines français (en particulier Histoire Vraies, excellent magazine de culture générale pour les 8-12 ans)
  • Jouer à des jeux de société ou de cartes qui font partie de la culture française (Trivial Poursuite, Scrabble, Monopoly, La Bonne Paye, Voyage en France, Jeu de l’oie, Nain Jaune, Barbu, Crapette etc.). Découvrez la sélection de jeux en français de Devenir Bilingue.
  • Profiter des étés en France pour découvrir le patrimoine français
  • Saisir toute occasion pour parler actualités, histoire, culture, politique, économie… en famille, bref faire preuve de curiosité et d’attachement à notre culture française.

Des adolescents jouent à des jeux de société en français

Une préparation psychologique et familiale, dans la confiance

En entreprise, on parle de management du changement. C’est un peu cela qu’il vous faudra faire, en tant que « manager familial » : préparer progressivement vos troupes à affronter la mentalité française (avec ses bons et ses mauvais côtés), le climat français, les cours de récréation où la bienveillance et l’accueil ne sont pas toujours les maîtres-mots…sans pour autant noircir le tableau au risque de faire face à une émeute familiale ! Et réfléchir en famille à toutes les bonnes et belles choses que l’on va retrouver (famille, amis, école, visites culturelles, délices de la gastronomie française, vacances etc. ).

Il s’agit également d’accueillir et d’accompagner les émotions des membres de la famille et d’accepter que chacun réagisse à sa manière, avec plus ou moins de difficulté et un besoin plus ou moins grand d’accompagnement. Certains sont de vrais caméléons et s’adapteront comme de rien, d’autres seront tristes, perdus, nostalgiques… et ce ne sera pas forcément ceux auxquels vous pensiez !

Il est essentiel aussi de dire au revoir en bonne et due forme, pour ne pas rester sur une sensation d’expérience mal clôturée : malgré le sentiment de fatigue et de saturation lié au déménagement, prendre le temps d’organiser, même très simplement, un pot de départ pour grands et petits. Dire au revoir et merci aux enseignants et nounous qui auront vu grandir nos enfants. On peut aussi faire un livre d’or, un album de souvenirs signé par les amis, qui bien souvent, auront été notre véritable famille pendant toutes ces années passées à l’étranger.

Enfin, il nous faut accepter que l’on ne pourra pas tout contrôler, qu’il y aura une part d’inconnu et de surprise, même si on rentre dans son propre pays ou dans le système scolaire que nous avons connu enfant. Avoir confiance dans l’avenir, dans les capacités de chacun à rebondir et à se laisser surprendre.

Welcome back ! »

Merci Juliette pour toutes ces recommandations, nous vous invitons à partager en commentaire de cet article vos réactions et vos inquiétudes éventuelles sur la préparation d’un retour à l’école française dans votre famille.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez ici votre commentaire
Ecrivez votre nom ici

Que cherchez-vous ?

Restons connectés

Apprendre une langue aux enfants à domicile