Comme son nom l’indique, un double bac consiste à obtenir un double diplôme, en passant l’examen du baccalauréat français ainsi que son équivalent dans un pays étranger. Le double baccalauréat ne doit pas être confondu avec les options du bac français obtenu en sections européennes ou internationales.

L’objectif d’un double bac est bien sûr d’acquérir des compétences poussées dans une langue étrangère et de se familiariser avec la culture du pays, mais c’est aussi un moyen de sortir du lot et de montrer sa motivation lorsqu’on envisage de faire des études supérieures à l’étranger.

À l’heure actuelle, il existe quatre double baccalauréats : le Dual Language Diploma avec les États-Unis, l’Abibac avec l’Allemagne, le Bachibac avec l’Espagne et l’Esabac avec l’Italie.

Pourquoi passer un double baccalauréat ?

Une lycéenne passe une épreuve de double bac devant un tableau

Commençons par contrer les idées reçues pour rassurer les lycéens : passer un double bac ne signifie pas une double charge de travail. En effet, ces double diplômes sont conçus selon un accord établi entre les deux pays avec des équivalences sur certaines matières. Certes, la charge de travail est beaucoup plus importante mais elle n’est pas doublée. Pour avoir un ordre d’idées, bien que cela dépende de nombreux facteurs, on peut considérer qu’elle représente environ une fois et demie la charge de travail représentée par un baccalauréat classique.

Alors pourquoi travailler plus ?!

Que ce soit pour intégrer une université ou une entreprise, l’obtention d’un double bac représente l’acquisition d’une double compétence fortement appréciée des recruteurs. Au vu de l’organisation et de la méthodologie indispensables pour réussir en tant que lycéen, c’est un gage de sérieux et de motivation. Grâce à son double diplôme, un étudiant sera considéré comme plus efficace, notamment sur le plan managérial.

Les universités renommées recherchent des éléments qui montrent une vraie différenciation parmi les nombreux dossiers qu’elles étudient. Un double bac en est une.

Et plus tard, un double diplôme au sens plus large, représentera une vraie valeur ajoutée sur un CV. Selon une étude réalisée par l’IDDS (International Double Degree Studies), 64% des employeurs considèrent qu’une expérience à l’étranger pour obtenir un double diplôme est un atout majeur pour le postulant.

Alors, s’il est évident qu’un double-baccalauréat vous ouvrira de nouvelles portes, regardons de plus près dans quoi vous pourriez vous engager et comment procéder.

Le Dual Language Diploma

Encore peu développé en France il y a quelques années, le Dual Language Diploma connaît un essor régulier et de plus en plus d’établissements le proposent. Désormais, ils sont environ une trentaine, et il existe aussi la possibilité de suivre des cours à distance pour le passer, nous en avions parlé dans notre article sur Hattemer Academy.

Comment fonctionne le Dual Language Diploma ?

Le Dual Language Diploma, ou DLD, consiste donc à obtenir le baccalauréat français et son équivalent américain.

Aux États-Unis les lycéens ne passent pas un examen du type baccalauréat, ils obtiennent un diplôme de fin d’études secondaires. C’est le High School Diploma, qui requiert la validation de 24 crédits. Le DLD permet d’obtenir une équivalence pour valider de fait 18 crédits. Il reste donc 6 crédits à valider, qui se basent sur quatre matières obligatoires et deux options au choix (“mineure”). Et certaines options sont assez originales…

Crédits à valider pour le double bac Dual Language Diploma

Source : Hattemer Academy

Faut-il avoir un excellent niveau d’anglais pour obtenir un DLD ?

Comme vous le voyez sur l’image ci-dessus, l’anglais vaut 2 crédits mais les cours sont adaptés à votre niveau de langue. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir un excellent niveau d’anglais pour obtenir son Dual Language Diploma. L’élève passera d’abord un test pour évaluer son niveau et être mis dans le cours le plus adapté.

Comment obtenir son Dual Language Diploma ?

Le programme du DLD peut être suivi sur trois ou quatre ans, ce qui permet de valider un à deux crédits chaque année. Et pour obtenir le DLD, il faudra aussi obtenir au minimum une note de 12/20 dans chaque matière du baccalauréat français. Voici comment se répartirait la charge de travail supplémentaire sur 3 ou 4 ans :

Matières à étudier pour passer le Dual Language Diploma en 3 ou 4 ans

L’Abibac

L’Abibac a été créé en 1994 suite à un accord entre la France et l’Allemagne. Ce dispositif permet de passer simultanément le baccalauréat français et son équivalent allemand, l’Abitur. Il repose sur un partenariat entre les établissements français et allemands participant, intégrant des échanges entre les élèves et une coopération des enseignants tout au long du cursus.

À qui s’adresse l’Abibac ?

Le plus souvent, les élèves choisissant de passer l’Abibac sont issus d’une section européenne allemand en France, ou d’une section bilingue français en Allemagne. L’AbiBac donne accès de plein droit aux universités allemandes et françaises. Ainsi si vous souhaitez étudier en Allemagne, ce double bac vous permettra de postuler aux universités comme un élève allemand.

Contrairement au Dual Language Diploma, il est indispensable d’avoir un très bon niveau en allemand (ou en français pour les élèves allemands). En règle générale, l’Abibac est conseillé aux élèves de seconde qui ont les capacités pour atteindre le niveau B1 avant d’entrer en classe de première.

Le programme et l’examen de l’Abibac

Logo du double bac ABIBACL’Abibac se réalise sur 3 ans, à partir de la seconde, dans un lycée proposant ce cursus. Certains cours sont alors donnés en allemand aux élèves français : langue et littérature, et histoire-géographie. Pour les élèves allemands, ce sont les cours d’histoire et un autre cours de sciences sociales qui seront donnés en français.

Pour obtenir le double diplôme en France, les élèves passeront les épreuves du baccalauréat français correspondant à leur série, mais les épreuves d’histoire-géographie (épreuve écrite) et d’allemand (une épreuve écrite et une épreuve orale) seront passées en allemand. Elles compteront à la fois pour le bac français et pour l’Abitur.

En Allemagne, les élèves devront passer les épreuves comptant pour l’Abitur ainsi que des épreuves en français : histoire ou une autre discipline de sciences sociales à l’écrit, et français (épreuves écrite et orale). Là encore, ces épreuves en français compteront à la fois pour l’Abitur et le bac français.

L’Abibac est obtenu si l’élève a la moyenne aux deux groupes d’épreuves.

Info à noterLe saviez-vous ? Le logo Abibac a été créé par les élèves du Lycée Georges Clémenceau de Montpellier et du Wentzinger Gymnasium de Freiburg, dans le cadre d’un concours franco-allemand en 2013.

Le Bachibac

En janvier 2008, la France et l’Espagne ont signé un accord pour créer le Bachibac, c’est-à-dire de la possibilité de présenter simultanément le baccalauréat français et son équivalent espagnol, le Bachillerato.

À qui s’adresse le Bachibac ?

Le Bachibac s’adresse tout particulièrement aux élèves issus d’une section européenne espagnol ou aux élèves ayant au minimum un niveau B1 en espagnol. L’objectif étant d’avoir atteint au minimum le niveau B2 en terminale. Pour intégrer une section Bachibac, les élèves devront s’adresser à l’un des 91 établissements proposant cette section en France.

Le programme et l’examen du Bachibac

Le programme de seconde est créé par la France uniquement, alors que celui des classes de première et terminale est décidé conjointement par la France et l’Espagne.

En seconde, la préparation du Bachibac représente 7 heures de cours par semaine en espagnol : 3 heures d’histoire-géographie et 4 heures de LV1.

En première et en terminale, cela représente 8 heures de cours par semaine : 4 heures d’histoire-géographie en espagnol et 4 heures de langue et littérature espagnoles (en remplacement des cours de LV1).

Les élèves ayant opté pour un Bachibac devront passer les épreuves du baccalauréat français déterminées par les spécialités qu’ils ont choisies. Ils devront également passer plusieurs épreuves en espagnol pour valider le Bachibac : une épreuve écrite d’histoire-géographie, deux épreuves d’espagnol (une écrite et une orale).

Pour valider leur examen du Bachibac, les élèves devront obtenir au moins 10/20 à leur baccalauréat français ainsi qu’à chacune des épreuves du Bachibac.

Idée ou bon plan de Devenir BilingueOutre le Bachibac, il existe d’autres examens qui vous permettront de faire vos études dans un pays hispanophone ou de prouver votre niveau en espagnol : DELE, Bright Español, SIELE, ELYTE, BULATS, etc. Découvrez dans notre dossier sur les certifications et diplômes d’espagnol toutes les infos pratiques sur ces examens.

L’Esabac

L’Esabac désigne l’obtention simultanée du baccalauréat français et de l’Esame di Stato, son équivalent italien.

À qui s’adresse l’Esabac ?

L’élève souhaitant préparer un Esabac devra s’adresser à l’un des lycées proposant une section binationale Esabac.

Si cela n’est pas obligatoire, la plupart des élèves intégrant ce parcours sont issus d’une section européenne italien. Il faut au minimum posséder un niveau B1 en italien.

La préparation de l’Esabac débute dès la seconde et s’adresse depuis 2016 à tous les lycéens en voie générale ou en voie technologique avec la spécialité STMG.

Le programme de l’Esabac

Logo du double bac EsabacLe programme de ce double bac est fixé conjointement par la France et l’Italie.

En seconde, cela représente 7 heures de cours par semaine : 4 heures de langue et littérature italienne et 3 heures d’histoire-géographie en italien. Ces cours viennent en remplacement des cours de LV1 et du cours d’histoire-géographie du tronc commun.

En première et en terminale, cela représente 8 heures de cours par semaine : 4 heures d’histoire-géographie en italien et 4 heures de langue et littérature italienne, toujours en remplacement des cours d’histoire-géographie en français et des cours de LV1.

En section STMG, le cours de management des organisations est remplacé par un enseignement de la même matière en italien (2h30 par semaine en première puis 3h par semaine en terminale). En outre, en remplacement de la LV1, 4 heures par semaine seront consacrées à un cours de langue, culture et communication italiennes.

L’examen de l’Esabac

Les élèves devront passer les épreuves du baccalauréat français et des épreuves portant sur les enseignements spécifiques de l’Esabac :

  • pour les filières générales, une épreuve écrite d’histoire-géographie en italien et une épreuve de langue et littérature italiennes (en remplacement de l’épreuve d’histoire-géographie et de LV1 du bac français),
  • pour la filière STMG, une épreuve de management des organisations en italien et une épreuve de langue, culture et communication italiennes.

Pour obtenir son double bac, l’élève devra obtenir son baccalauréat français (soit une moyenne de 10/20 à l’examen) et obtenir au minimum une note de 10/20 à chacune des épreuves spécifiques de l’Esabac.

À ne pas confondre : double bac et bac option internationale

Attention au piège ! Le double bac consiste à obtenir le baccalauréat français ainsi que son équivalent étranger. Alors que l’Option Internationale au Baccalauréat (ou OIB) est une option incluse dans le baccalauréat français. Pour obtenir l’OIB, les élèves passent toutes les épreuves correspondant à leurs spécialités, mais les matières de LV1 et d’histoire-géographie ont des dispositions particulières avec notamment une épreuve écrite et une épreuve orale à passer dans la langue choisie pour l’option.

À noter : Les sections chinoises ont des épreuves spécifiques de mathématiques (orale et écrite) au lieu des épreuves d’histoire-géographie.

Il y a aujourd’hui 14 sections pouvant conduire à l’OIB : allemande, américaine, arabe, britannique, chinoise, danoise, espagnole, italienne, japonaise, néerlandaise, polonaise, portugaise, russe ou suédoise.

Le baccalauréat avec option internationale se prépare uniquement dans les établissements disposant de sections internationales permettant de présenter l’OIB.

 En savoir plus :  Lisez notre article Le bac option internationale, une bonne idée ?

En conclusion…

Hormis le Dual Language Diploma qui est adapté à votre niveau d’anglais, la préparation d’un double-bac demande non seulement un excellent niveau en langue mais aussi une importante disponibilité et une capacité de travail assez conséquente (jusqu’à 7 heures de cours en plus par semaine, et des devoirs associés).

Avant d’envisager de présenter un double-bac, l’élève devra donc s’assurer qu’il aura le temps et l’énergie nécessaire à la bonne réussite de son projet. Conscient de cela, s’il est motivé pour partir à l’étranger pour ses études supérieures, on ne peut que l’encourager dans cette démarche !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez ici votre commentaire
Ecrivez votre nom ici