Le bac option internationale, une bonne idée ?

-

Article mis à jour le 8 octobre 2020

À l’heure actuelle où un bon nombre d’ados rêvent de partir à l’étranger faire un bout de leurs études, cela vaut la peine de se poser 2 minutes pour réfléchir au bac option internationale (OIB, pour Option Internationale au Baccalauréat). Quel est l’intérêt de cette option ? Ce bac est-il réservé à une élite ? Où peut-on le préparer ?

Quelques précisions sur le bac option internationale

L’OIB est une version du baccalauréat français développée depuis plus de 25 ans par le Ministère de l’Éducation pour les élèves bilingues (ou presque) en français et dans une des langues du dispositif des sections internationales (allemand, américain, arabe, brésilien, britannique, chinois, danois, espagnol, italien, japonais, néerlandais, norvégien, polonais, portugais, russe et suédois). Les élèves doivent être quasiment bilingues à la fin de leurs études secondaires pour être capable de passer des épreuves spécifiques au bac dans une langue étrangère.

Cette option internationale existe pour les différentes spécialités du bac. Des écoles publiques et privées hébergent des sections internationales et préparent à ces épreuves. Il faut a minima avoir été dans une section internationale en première et en terminale pour présenter ce baccalauréat, mais bien sûr il est fortement conseillé d’y entrer au moins en seconde. À l’étranger, de nombreux établissements permettent également de passer l’OIB, notamment les lycées français à l’étranger.

Cependant l’OIB n’est pas réservé qu’aux familles mixtes et aux enfants ayant eu l’opportunité d’être immergé dans une 2e langue. Si votre enfant est loin d’être bilingue, et si votre famille ne parle que le français à la maison, vous pouvez tout à fait intégrer votre enfant dans ces cursus. Evidemment plus vous l’intégrez tard, plus le niveau acquis dans une langue devra être bon car il devra atteindre la classe de terminale avec un très bon niveau.

La différence avec le cursus classique est que dans les écoles bilingues ou les sections internationales, plusieurs matières comme par exemple l’histoire-géo sont enseignées dans la langue étrangère choisie. Les élèves progressent bien plus car la langue devient un moyen d’enseignement au lieu d’être le sujet d’enseignement, ce qui est beaucoup plus efficace.

En savoir plus sur les écoles bilingues

  En savoir plus sur les sections internationales

Pourquoi passer le bac option internationale ?

Une jeune fille a réussi son bac option internationale

Il est vrai que cette option demande des efforts supplémentaires et par conséquent, il ne sert à rien de pousser dans cette voie un élève peu motivé ou ayant des difficultés scolaires. Mais pour ceux qui visent une université à l’étranger ou qui espèrent accéder à une institution française renommée, c’est un réel atout.

En plus du bilinguisme, ce diplôme témoigne d’une ouverture d’esprit et de connaissances économiques et politiques un peu plus larges que les autres élèves. De plus, les élèves ayant l’OIB maîtrisent souvent une troisième voire une quatrième langue.
Ainsi, bac option internationale en poche, il vous sera plus facile d’intégrer des universités étrangères et de présenter un dossier attractif pour les grandes écoles en France.

TémoignageVoici un extrait de la brochure de présentation de l’OIB par le College Board américain, expliquant comment les universités aux USA reconnaissent la section américaine de l’OIB :
Aux États-Unis, les responsables des admissions dans les universités reconnaissent de plus en plus le baccalauréat, et en particulier l’OIB, comme un indicateur fort de la réussite scolaire. Les étudiants ayant obtenu l’OIB ont démontré leur capacité à atteindre des objectifs académiques au-delà du programme préparatoire à l’université déjà rigoureux en France. En outre, les cours et les examens de l’OIB sont fréquemment reconnus pour l’obtention de crédits universitaires dans de nombreux établissements nord-américains. »

Comment le préparer ?

Vous trouverez sur le site du CIEP une liste des établissements qui préparent à l’OIB en France, ainsi qu’une liste des établissements autorisés à présenter des candidats à l’OIB hors de France.

Étant donné l’exigence de ce programme international, gardez à l’esprit qu’un trajet très éloigné sera une source de stress et de fatigue supplémentaire qui rendra encore plus difficile la réussite de votre enfant. Certaines écoles ont des internats, cela peut être une solution si vous ne trouvez pas d’établissement suffisamment proche de votre domicile.

Avant tout, discutez-en avec votre enfant et si possible, avec des parents d’élèves qui sont dans ces cursus, vous vous rendrez mieux compte de l’intérêt de l’option internationale et de la sélectivité de l’école. Pour cela, n’hésitez-pas à visiter les services d’admission des écoles ou allez tout simplement à la sortie des cours pour glaner quelques retours d’expérience.

12 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Je rentre en Terminale OIB et je souhaiterais savoir si ça vaut la peine de continuer la section car j’ai lu dans plusieurs article que l’algorithme de parcoursup ne prend pas en compte l’option internationale. Les Universités pourront-ils prendre en compte cette option?

    • Bonjour, beaucoup d’élèves sont en effet déçus de ne pas voir l’OIB mieux valorisé et avec la réforme du bac c’est difficile de savoir si Parcoursup va évoluer (étant donné que les choses vont encore bouger, par exemple l’OIB deviendra en 2024 le BFI: bac français international). Pour ce qui te concerne, l’OIB peut te servir pour les grandes universités ou grandes écoles qui regardent les dossiers manuellement, ou pour les universités étrangères qui verront que ton profil est très ouvert sur l’international et que tu maitrises une langue.
      Faut-il encore passer la première barrière, c’est-à-dire avoir un bon dossier général. Autrement dit, si tu n’es pas assez littéraire et que tu as l’impression que cette option risque sérieusement de faire chuter ta moyenne ou te faire rater une mention au bac, tu peux en effet revoir ce choix. De même, si tu penses étudier dans une université en France qui n’est pas spécialement orientée sur l’international (si tu veux faire des études plutôt scientifiques par exemple). Parles-en avec ton conseiller d’orientation, je ne suis ni coach ni conseillère donc je ne peux pas vraiment t’orienter sur ce choix important.

  2. Bonjour,

    Je suis actuellement en 2nd OIB. Je suis dans la moyenne de classe 14,5 – 15. Souhaitant m’orienter vers des études de vétérinaire je me demande si cela est utile de poursuivre en 1ère oib. En effet j’aurais plus de temps pour travailler les matières scientifiques…
    Merci pour vos commentaires.

    • Bonjour, c’est une très bonne question car en effet, le programme OIB est plus exigeant et ajoute un bon nombre d’heures au cursus classique. Nous sommes de ceux qui poussent les jeunes à apprendre plusieurs langues car même si ce n’est pas pour un objectif professionnel, c’est utile d’un point de vue personnel. Cependant, dans un cas comme le vôtre (en étant à peu près sûr de l’orientation vers des études vétérinaires ou scientifiques) je ne pense pas que ce soit forcément le meilleur choix de viser un bac OIB.
      Le mieux serait de contacter des écoles vétérinaires. La concurrence pour y entrer est assez rude, demandez-leur si elles favorisent ceux qui ont un bac scientifique avec mention ou ceux qui ont un OIB et ont ainsi montré leur capacité à travailler dur. Je pense que les premiers auront plus de chances, à vérifier… Et dans ce cas, mieux vaut en effet viser un très bon dossier et une meilleure mention plutôt que la mention « option internationale ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez ici votre commentaire
Ecrivez votre nom ici

Que cherchez-vous ?

Restons connectés

Nos guides pratiques

Différencier son dossier scolaire