Article mis à jour le 11 mai 2020

Notre rubrique sur les summer camps vous explique comment trouver par vous-mêmes un vrai summer camp (avec peu de francophones) et quels sont les pièges à éviter. Mais même en étant bien informés, ce n’est pas facile de se lancer et de partir seul. Pour vous aider à franchir le pas et à organiser votre voyage sans passer par un organisme de séjours linguistiques, voici quelques témoignages qui montrent que cela peut largement valoir la peine d’affronter ses peurs…

Commençons par les « campers » : Sacha, Noé et Apolline sont tous les 3 partis en summer camp aux USA, ils nous ont donné leur avis sur ces séjours en immersion qui les ont marqués et leur ont fait franchir un vrai palier en anglais.

Voici le témoignage de Sacha, une « serial campeuse » depuis ses 11 ans, aujourd’hui quasiment bilingue.

Voici l’interview de Noé, parti en summer camp avant son entrée en 6ème.

Voici le témoignage d’Apolline, 16 ans, qui a expérimenté un séjour en camp YMCA :

« J’ai passé trois semaines dans un camp du Connecticut quand j’avais 15 ans. J’y suis allée seule mais ai rencontré plusieurs français avec qui je suis aussi devenue amie. En tant que française les américains ont été très accueillants, ils m’ont beaucoup aidée lorsque je n’arrivais pas à m’exprimer ou à bien prononcer certains mots.
Les moniteurs sont très sympas, jeunes, proches de nous et sont aussi là pour nous aider à nous intégrer. Bien sûr il faut quelques jours d’adaptation mais l’intégration se passe naturellement car la plupart des enfants sont là pour s’amuser et rencontrer de nouvelles personnes.
La journée se passe principalement à pratiquer les activités choisies (entre 4 et 5 activités). Le soir des jeux de groupe ou des activités sont organisées par les moniteurs. Même si au début on a tendance à rester avec les français on peut avec l’aide des autres se lancer et acquérir plus d’aisance à parler.
Je pense que je reviendrai au camp si je sais que mes amies américaines que je me suis faites y seront aussi, d’ailleurs je garde toujours contact aussi bien avec les français que j’ai rencontrés là bas que les américains.
Je conseille ce genre de séjour linguistique même si c’est pour une courte durée car on rencontre plein de personnes, on découvre la culture américaine et cela nous permet de développer sa confiance en soi et apprendre à parler librement. Je pense aussi qu’il faut essayer de ne pas trop rester avec sa/ses ami(es) françaises et s’ouvrir aux autres pour un séjour réussi. »

Du côté des parents, voici des extraits de leurs évaluations de séjours en summer camps que nous leur avions recommandés :

Le séjour a été une vraie réussite pour Apolline, humainement et en anglais. Elle souhaite repartir l’année prochaine dans le même camp. 7 semaines ont été un peu longues à la fin mais elle ne regrette pas car elle a progressé énormément en fin de séjour.
Elle a apprécié les nombreuses activités sportives, un peu moins les nombreuses corvées de ménage un peu pesantes m’a t’elle dit mais cela n’a pas entaché son plaisir.
Elle a particulièrement apprécié l’esprit d’équipe et les encouragements des américains… très différents de nos habitudes !
Elle a participé à de nombreuses sorties et activités. Les encadrants ont tous été adorables.
Lors de la première partie du séjour elle a été mise dans la même cabane avec sa cousine française peu après son arrivée, probablement à cause de quelques difficultés au début pour sa cousine Capucine. Ça a retardé beaucoup leur intégration et la progression en anglais, je ne pense pas que ce fut une bonne solution… à ne pas refaire ! Heureusement les 4 semaines suivantes ont été très profitables pour Apolline. Il n’y avait pas d’autres français en dehors d’Apolline et Capucine.
Les échanges se sont bien passés avec le staff, dans l’ensemble nous avons eu des nouvelles régulièrement même si au début ce fut un peu long. »
Dimitri B., papa d’Apolline partie à 14 ans.

« Les enfants sont rentrés hyper contents. Et pourtant ce n’était pas gagné car en arrivant une certaine appréhension était perceptible… surtout de la part d’Antoine. Du coup nous sommes partis un peu inquiets mais tout de même confiants : on sentait que la structure encadrante était solide. Alors, de les voir le dernier jour pleurer que cela soit déjà fini, surtout Emma qui s’est lié d’amitié avec plusieurs filles avec lesquelles elle correspond encore aujourd’hui, c’est le message le plus fort qu’il faut retenir et transmettre aux autres parents : c’est dur de les lâcher oui, on ressent leur crainte mais au final, un bonheur immense les attend. » Nathalie J., maman de 2 enfants partis aux États-Unis à 10 et 13 ans.

« Encore merci pour vos précieux renseignements qui ont permis à Théophile de passer deux inoubliables semaines aux USA. Il est revenu fier de lui, fier d’avoir voyagé seul, fier d’avoir surmonter ses peurs. Cette expérience lui a donné confiance en ces capacités. Il sait qu’il a des progrès à faire mais aborde désormais la pratique de l’anglais avec beaucoup plus de plaisir. Dès son retour, il était prêt à repartir ! » Gwendoline Y., maman d’un garçon parti à 11 ans.

« Je tenais à vous remercier pour votre aide dans les choix proposés pour notre fils Mattéo. Son séjour s’est très bien passé, il est revenu ravi, enthousiasmé. Ce séjour l’a vraiment marqué, voir transformé; il s’est fait plein d’amis et a été particulièrement bien apprécié par tous (y compris les organisateurs ou « counsellors ») et s’est distingué en tennis et en football. Il ne souhaite qu’une seule chose c’est y retourner l’année prochaine. Objectif rempli ! » Marc L., papa d’un garçon parti aux États-Unis à 14 ans.

« Le summer camp de ma fille en Ontario s’est très bien déroulé. Elle a été contente de  toutes les activités et de la manière dont elles étaient proposées. Elle a été chaleureusement accueilli par les organisateurs, elle est même resté une semaine de plus que prévu. Et elle a fait pas mal de progrès en anglais, elle n’est pas devenue bilingue mais quelque chose s’est déclenché à l’oral, elle ose parler avec les interlocuteurs anglo-saxons et ses notes écrites en anglais (en première) se sont améliorées. Donc vous pouvez vraiment le conseiller à d’autres. Je vous remercie très sincèrement pour votre aide et vos conseils si bien réfléchis en fonction des profils. » Marion A., maman d’une fille partie à 16 ans.

C’est un réel plaisir de recevoir à chaque fin d’été de beaux messages de remerciements, nous sommes ravies d’avoir aidé ces jeunes à se lancer dans ces aventures.

Vous souhaitez que l’on vous aide à trouver le camp idéal selon vos critères ? Ski nautique, petit camp familial, challenges sportifs… Dites-nous ce que vous attendez de cette expérience et nous vous enverrons gratuitement des suggestions, et même des réductions sur certains camps.

Je veux de l’aide pour trouver le summer camp idéal !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez ici votre commentaire
Ecrivez votre nom ici