Considéré comme l’un des meilleurs systèmes éducatifs d’Europe, le système scolaire anglais a autant de similitudes qu’il a de différences avec le système scolaire français. Vous avez certainement en tête le port de l’uniforme obligatoire dans la majorité des établissements scolaires, mais savez-vous ce qu’est une assembly ? Si vous envisagez de vous installer au Royaume-Uni avec vos enfants, ou si vous souhaitez envoyer votre enfant en immersion dans une école anglaise pour progresser en anglais, voici de quoi comprendre le fonctionnement du système scolaire au Royaume-Uni.

Équivalences et cursus scolaire au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, l’instruction est obligatoire de 5 à 18 ans. Comme en France, ce terme couvre de nombreuses possibilités, incluant l’école “classique” mais aussi l’école à la maison et les écoles dites alternatives.

L’école maternelle et primaire

Bien qu’il soit possible d’inscrire ses enfants dans des établissements privés, la majorité des établissements scolaires couvrant la maternelle et le primaire (Foundation Stage et Key Stage 1 & 2) sont publics, donc gratuits.

Foundation Stage

Plus connu sous le nom de Nursery School, le Foundation Stage couvre les deux premières années de maternelle, de l’âge de 3 à 5 ans. De ce fait, ces deux années ne sont pas obligatoires.

Key Stage 1

Le Key Stage 1 correspond aux classes de Grande Section et CP en France, soit pour les élèves de 5 à 7 ans. Le Key Stage 1 se termine par un examen final du même nom.

Key Stage 2

D’une durée de 4 ans, le Key Stage 2 (year 3 à 6) correspond aux classes allant du CE1 au CM2 en France, soit les élèves de 7 à 11 ans. Tout comme le Key Stage 1, il se termine sur un examen final aussi appelé Key Stage 2.

L’enseignement secondaire

Jeunes lycéens d'une école en Angleterre

Key Stage 3

D’une durée de 3 ans, le Key Stage 3 (year 7 à 9) équivaut aux classes françaises allant de la 6ème à la 4ème, donc pour les élèves de 11 à 14 ans. A la fin du Key Stage 3, les élèves devront choisir les matières qu’ils souhaitent aborder lors de leur GCSE, examen final du Key Stage 4. Les établissements proposent de 15 à 40 matières. L’élève a obligation d’en choisir au moins 6. En règle générale, les établissements scolaires imposent de choisir 9 à 12 matières.

Key Stage 4

Correspondant aux classes de 3ème et 2nde (élèves de 14 à 16 ans), le Key Stage 4 (year 10 et 11) dure 2 ans. A la fin du Key Stage 4, les élèves devront passer un examen final : le GCSE : General Certificate of Secondary Education.

Après obtention de leur examen, deux possibilités s’offrent à eux :
– quitter le cursus général en optant pour une école spécialisée ou un apprentissage.
– poursuivre leurs études en Key Stage 5 pour obtenir leurs A-Levels.

Key Stage 5 ou Post-16

Le système scolaire anglais repose sur l’école obligatoire jusqu’à 18 ans, contre 16 ans pour la France. Après le Key Stage 4, plusieurs solutions s’offrent donc aux élèves :

  • les Sixth Form, Grammar School ou Senior School qui ont toutes pour objectif d’obtenir les A-Levels en 2 ans (year 12 et 13), une qualification de niveau 3 (comme le BTEC par exemple), ou de passer un baccalauréat international.
  • les City Technology College qui sont des écoles publiques secondaires spécialisées. Par exemple, l’une des plus connues est la Brit School, école spécialisée dans les arts du spectacle.
  • les Apprenticeship, c’est-à-dire les apprentissages en alternance école – entreprise.

A noterA noter : Le redoublement est très rare dans le système scolaire anglais. Les résultats aux examens finaux sont donc plus considérés comme une valeur indicative du niveau de l’élève que comme une porte d’entrée obligatoire pour la classe supérieure.

Les études supérieures au Royaume-Uni

Appelée Higher Education, cette partie du système éducatif anglais est assez proche du système français. Elle est composée de deux cycles : l’undergraduate qui dure de 3 à 4 ans et vise à l’obtention du Bachelor Degree (Licence) et le postgraduate dont la durée est variable pour l’obtention d’un Master et d’un PhD (Doctorat).

Allez on est sympa, pour simplifier tout ça on vous met un joli tableau récapitulatif présentant les équivalences entre les systèmes scolaires anglais et français.

Equivalences entre l'école au UK et en France - Niveaux, âges, classes

Les examens du système scolaire anglais

Les National Curriculum Tests ou STAT

Passés à la fin du Key Stage 1 et du Key Stage 2 dont on leur donne souvent le nom, les National Curriculum Tests sont aussi appelés STAT’s (Standard Assessment Tasks). Les objectifs de ces examens sont multiples. En effet, ils servent non seulement de référence nationale mais ils donnent aussi une idée assez précise des résultats que l’élève obtiendra au GCSE en fin de Key Stage 3. Enfin, ils permettent également aux enseignants d’harmoniser les groupes de travail et les classes par niveau.

Le General Certificate of Secondary Education (GCSE)

Le GCSE est l’examen final du Key Stage 4, donc en fin de year 11. Si depuis 2017, il est noté de 1 à 9, il était auparavant sanctionné par des notes allant de A+ à G. L’examen porte sur les matières choisies par l’élève en fin de Key Stage 3. Comme nous l’avons dit, les établissements proposent entre 15 et 40 matières et demandent généralement aux élèves d’en choisir entre 9 et 12.

Les A-Levels

Les A-Levels ou Advanced Levels sont des examens qui se déroulent en deux parties : le Advanced Subsidiary en fin de year 12 et le A2 en fin de year 13. Chaque examen est noté de A à E. Les universités imposent un minimum de 3 à 4 matières, mais c’est l’élève qui choisit le nombre de matières qu’il voudra passer. De plus, si l’obtention des A-Levels est indispensable pour entrer à l’université, certains établissements, tels qu’Oxford ou Cambridge, imposent également un examen d’entrée.

En Écosse, les élèves ont le choix entre passer les A-Levels ou leur équivalent écossais : les Advanced Higher.

Le choix de l’école et du programme

Les écoles publiques

En 1988, le gouverment Thatcher a lancé une réforme scolaire de grande envergure qui a défini le système scolaire anglais tel qu’on le connaît aujourd’hui. Cette réforme portait sur 3 principes fondamentaux :

  • la création d’un programme scolaire national, le National Curriculum
  • l’augmentation de l’autonomie laissée à chaque établissement scolaire, notamment la gestion du budget par exemple
  • la mise en concurrence des établissements en laissant à chaque famille la possibilité de choisir l’école dans laquelle elle souhaite inscrire ses enfants.

Aujourd’hui 90 % des Anglais choisissent l’école publique. Il faut savoir qu’au Royaume-Uni le système scolaire autorise l’école publique à être laïque ou de confession religieuse. Les programmes des écoles publiques sont donc basés sur le National Curriculum, en Angleterre et en Irlande en tous cas. Car ce programme n’est pas reconnu en Irlande du Nord (depuis 1989), en Écosse et au Pays de Galles (depuis 1998).

Les écoles privées

Vous avez aussi la possibilité de choisir une independant school ou une public school qui sont des écoles privées, contrairement à ce que le nom pourrait laisser penser ! Si des bourses sont possibles, ces écoles sont souvent très onéreuses. En outre, elles n’ont aucune obligation de se conformer au National Curriculum, même si elles doivent passer par une inspection pour être homologuée.

Les public schools

Les public schools sont des écoles privées souvent réservées à une élite au vu du coût d’une année scolaire dans ces établissements : 30 000 livres sterling annuelles en moyenne, soit près de 35 000 euros par an ! En règle générale, les élèves intègrent une public school pour y étudier de leurs 13 à 18 ans, après avoir été dans une école préparatoire jusqu’à 13 ans.

L’une des public schools les plus connues du Royaume-Uni est sans doute Eton dont la renommée internationale lui a permis d’accueillir des membres de la famille royale et des ministres britanniques. On compte également parmi ses élèves plusieurs membres de familles royales de pays étrangers ainsi que des auteurs célèbres tels que George Orwell, auteur du célèbre “1984”.

Les free schools

Autorisées depuis l’Academies Act 2010 (loi votée par le Parlement), les free schools sont le plus souvent gratuites puisque financées par le gouvernement britannique et des partenaires privés. L’objectif premier de ces écoles est de diversifier le système scolaire anglais et de permettre aux parents de proposer une éducation alternative à leurs enfants. Il existe différents types de free schools dont :

  • les Studio Schools : accueillant 300 élèves au maximum, ces écoles privilégient l’apprentissage par projet.
  • les University Technical College : gratuites pour les élèves de 14 à 18 ans, ces écoles sont spécialisées dans l’apprentissage de matières pratiques, axées sur l’accès à l’emploi. Elles sont souvent parrainées par des universités ou des entreprises.

Ce qui pourrait vous étonner en intégrant une école anglaise

Étant donnée la réputation du système éducatif anglo-saxon, nous avons tous une idée plus ou moins précise de la vie d’un élève dans une école anglo-saxonne. Même si des différences existent entre l’Angleterre, l’Australie ou les États-Unis par exemple, on y retrouve des spécificités typiques de ce système éducatif. En voici quelques-unes qui distinguent clairement le système scolaire que votre enfant rencontrera au Royaume-Uni par rapport à ce qu’ll a pu connaitre en France.

Uniforme d'une école bilingueLe port de l’uniforme

C’est certainement la différence la plus connue. Obligatoire dans la plupart des écoles, qu’elles soient privées ou publiques, l’uniforme a encore aujourd’hui pour objectif de limiter les discriminations et d’effacer les inégalités sociales entre les élèves.

Le système des Houses

Rendu célèbre par J.K. Rowling et Harry Potter, le système des houses est très répandu dans tout le Royaume-Uni et dans tous les pays du Commonwealth plus largement. L’objectif principal de cette appartenance à une « maison » est de favoriser l’esprit d’équipe et l’entraide entre les élèves.

L’organisation des cours

Notons bien sûr aussi quelques spécificités dans leur programme de cours.
Alors que les écoles françaises commencent l’apprentissage de l’anglais dès le primaire, voire dès la maternelle, ne vous attendez-pas à démarrer une langue étrangère avant le Key Stage 3 (la 6ème) au Royaume-Uni.
De plus, il n’y a plus aucun cours d’histoire-géographie à la fin du Key Stage 3, c’est-à-dire après la 4ème.

Généralement les professeurs ont une planification annuelle et un planning hebdomadaire qu’ils doivent présenter à la direction de leur établissement. Ce planning inclut la présentation de leur cours et des activités prévues pour la semaine.

La pédagogie, le suivi et la motivation des élèves

Votre enfant découvrira ses targets. Il s’agit d’une série de 8 à 9 objectifs spécifiques à chaque élève qu’il devra atteindre avant la fin de l’année scolaire. Les objectifs sont affichés sur différents supports (cahier, agenda, mur de la classe) pour motiver les élèves.

La moderation consiste à organiser des rencontres régulières entre professeurs pour évaluer le niveau et la progression de chaque élève, individuellement.

Côté pédagogie et méthodes d’apprentissage, nous avons présenté les forces et les faiblesses du système éducatif anglo-saxon par rapport au nôtre dans un article dédié. Retrouvez dans cette interview les différences pédagogiques qui sont importantes à connaitre pour bien s’intégrer et réussir dans une école anglaise.

S’adapter au rythme scolaire anglais

Les journées à l’école en Angleterre

Les élèves ont cours du lundi au vendredi, de 9h à 15h ou 16h. Chaque journée débute par une assembly, un rassemblement de toute l’école (le plus souvent dans le gymnase) pour aborder des thèmes relatifs à la scolarité ou à la société plus globalement.

Pendant la pause de midi, les élèves ont le choix entre emmener leur packed-lunch (repas préparé à la maison) ou manger à la cantine de leur école.

Les cours finissent entre 15 et 16h et sont suivis d’activités extra-scolaires proposées par l’école : sport, musique, informatique, arts, etc.

Les vacances scolaires

Les établissements scolaires du Royaume-Uni ne sont pas soumis à un calendrier imposé par le Departement of Education (équivalent de l’Éducation Nationale française). Les élèves ont 13 semaines de vacances par an, parfois plus dans certains établissements privés. Chaque école définit donc ses propres dates.

Il y a certainement encore beaucoup à dire sur la façon dont on enseigne au Royaume-Uni par rapport à la France. Si vous avez fréquenté quelques mois ou quelques années une école en Angleterre et que vous souhaitez partager votre expérience, n’hésitez-pas à nous laisser un commentaire en bas de cet article.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez ici votre commentaire
Ecrivez votre nom ici