Les cahiers de vacances Jules et Léonie

-

Les grandes vacances approchent, vous vous demandez si vous devriez mettre un cahier de vacances entre les mains de votre enfant… Il faut dire que cette spécialité bien française fait débat chaque année. A chacun d’en décider bien sûr, en fonction de ses objectifs, du niveau de son enfant et du temps dont on dispose.

Personnellement, mes enfants en font chaque année. Mais bien que convaincue du bienfait d’en faire, les cahiers de vacances que j’ai utilisés n’ont pas toujours reçu mon enthousiasme (ni le leur !). Alors quand j’ai vu de nouveaux cahiers de vacances conçus par une maman prof et expat, j’ai voulu les essayer bien sûr et en savoir plus.

J’ai donc contacté Virginie Becquet, la créatrice des cahiers de vacances Jules et Léonie, pour discuter de son projet, de son approche et du contenu de ses cahiers. Je partage avec vous l’interview de Virginie ainsi que mon expérience et celle de mon fils sur les cahiers Jules et Léonie.

Un garçons fait ses devoirs de vacances Jules et Léonie

Virginie, quel est ton parcours et comment en es-tu venu à créer les cahiers de vacances Jules et Léonie ?

Après avoir effectué des études linguistiques (LEA anglais-italien) et commerciales (EM Grenoble), je me suis vite reconvertie professionnellement par vocation et passion de la transmission en devenant professeur des écoles. Dix années plus tard en 2015, nous avons déménagé à l’étranger dans le cadre d’un mutation professionnelle de mon mari. C’était le moment idéal de monter ce projet de cahiers de vacances qui me trottait dans la tête depuis longtemps.

Retrouvée par les hasards de la vie, Lætitia Zink, amie de jeunesse et talentueuse illustratrice, se lance aussi à fond dans le projet. Habituée aux illustrations à destination d’un public jeunesse (Albin Michel, Mame, Jasmin ou encore Nouvelle Cité), Lætitia prête son pinceau à ce projet dans lequel, mère de famille comme moi, elle croit fortement.

L’une (Virginie, la plume) habitant Milan puis Singapour et l’autre (Lætitia, le pinceau), habitant New-York, la collaboration se passe à merveille comme si cela était écrit d’avance ! Aujourd’hui, toutes les deux rentrées en France, nous avons pu commencer la commercialisation de nos cahiers.

Qu’est-ce qui ne te plaisait pas dans les cahiers existants ?

Je ne trouvais pas mon bonheur dans la jungle des cahiers de vacances. Je les trouvais soit trop occupationnels et survolant les notions étudiées pendant l’année, soit au contraire trop austères et scolaires. En tant que maîtresse et maman, je ne trouvais pas le cahier exigeant, joyeux et ouvert sur le monde dont je rêvais. Alors, à nous deux, une illustratrice et une maîtresse, nous en avons élaboré patiemment des différents, avec un fil conducteur : un voyage à travers l’histoire !

Pour créer tes cahiers de vacances, quels ont été tes lignes directrices ?

L’idée est de ne pas se limiter aux programmes scolaires mais d’accompagner l’enfant vers un épanouissement le plus complet possible, en l’aidant à développer sa culture générale, son imagination, sa créativité, sa réflexion, ses valeurs, et sa confiance en soi.

L’intuition forte du projet était d’écrire des cahiers qui fassent grandir l’enfant dans toutes ses dimensions. L’histoire est un formidable vecteur pour donner des racines et des ailes aux enfants. C’est pourquoi nos mascottes Jules, Léonie et leur canard Pouic-Pouic ont le pouvoir magique de voyager dans l’espace et le temps. De manière chronologique et à travers les cahiers, ils voyagent au cœur de l’histoire, de la préhistoire à la fin des Temps modernes.

Les exercices de français et de maths sont en lien avec le thème historique de la séance. Les enfants, plongés dans un événement historique (invasions barbares, grandes découvertes, spectacle à la cour du roi…) terminent leurs exercices de grammaire et de géométrie dans la bonne humeur !

Pour les enfants qui ne sont pas scolarisés en système francophone, comment leur conseilles-tu d’utiliser tes cahiers ?

Ce cahier est souvent utilisé comme cahier de vacances d’été mais il peut aussi être précieux comme soutien pendant l’année et en particulier pendant les petites vacances. Toutes les notions de maths et français sont revues, ce qui est très rassurant pour les parents, et les leçons de la maîtresse sont disponibles sur le site Jules et Léonie.

Comment recevoir mes cahiers de vacances Jules et Léonie quand je ne vis pas en France ?

Il suffit de les commander sur notre site www.julesetleonie.com. Les commandes sont postées chaque jour et les frais de ports sont offerts. Grâce à la politique de la francophonie, envoyer un cahier au bout du monde coûte moins cher que de l’envoyer en France.

Couvertures des 3 cahiers de vacances

Quels sont les cahiers déjà disponibles et ceux à venir ?

Aujourd’hui 3 niveaux sont déjà disponibles : du CE2 au CM1, du CM1 au CM2 et du CM2 à la 6ème.

Nous avons écrit cette année le cahier CE1/CE2 qui sera testé cet été et commercialisé l’an prochain. L’écriture du cahier CP/CE1 est en cours. Dans ces deux cahiers pour les plus jeunes, Jules et Léonie voyagent à travers le vaste monde et découvrent la beauté de notre terre… que d’aventures en perspective !

Merci Virginie d’avoir partagé avec nos lecteurs ton parcours, tes convictions et l’aventure de Jules et Léonie.

L’été dernier, mon fils de 10 ans a testé le cahier du CM1 vers le CM2. Je vous partage mon expérience et la sienne.

Un garçon révise sur son cahier de vacances

Pourquoi j’ai apprécié les cahiers de vacances Jules et Léonie

Mes enfants ont toujours fait des cahiers de vacances. En maternelle, ils adoraient faire les activités ludiques puis nous avons continué cette habitude en primaire. Pour tout vous dire sur mon organisation personnelle, le mois de juillet est fait pour souffler et ne pas penser aux programme scolaires. Je fais donc les cahiers en août sur les 3 semaines (4 max) précédant la rentrée, avec un double objectif :

  • Réviser et consolider les notions apprises pendant l’année
  • Apprendre ce qui n’a pas été vu ou juste effleuré

Cela afin de commencer l’année à l’aise et en confiance.

Parmi les différents cahiers que j’ai pu faire avec mes enfants, j’ai souvent été déçue par des exercices alambiqués où je ne comprenais pas moi-même l’énoncé, le manque de fun, et enfin le manque de supports pédagogiques pour m’aider à expliquer les points mal compris, complexes (ah les auxiliaires du passé composé) ou nouveaux.

Avec les cahiers de vacances Jules et Léonie, les exercices sont clairs et j’ai retrouvé tout le programme suivi pendant l’année, dont les notions que je savais non abordées par mon fils. Les corrections ne sont pas papier (tant mieux le cahier est plus léger car côté exercices il est plutôt dense) mais à télécharger.

Et juste en-dessous des corrections, sur la page Corrections, Leçons et Dessins, j’ai trouvé (Oh joie !) de superbes leçons très joliment illustrées pour m’épauler ! Là, je dis bravo car ce n’est pas quelque chose de commun ! Me voilà équipée pour expliquer l’attribut du sujet ou les conversions de masse.

Leçon d'Orthographe Jules et Léonie sur l'Attribut du sujetLeçon d'orthographe du cahier Jules et Léonie sur le choix de "a ou à"

Témoignage

« J’ai bien aimé car ça raconte l’Histoire tout en faisant des exercices. »
Alban, 9 ans

Mon fils a donc beaucoup apprécié les textes d’histoire qui au début de chaque double page servent de fil de rouge aux exercices. Les anecdotes et les évènements historiques ont éveillé sa curiosité et nous avons beaucoup parlé du Moyen-Âge, thème de son cahier.

Une double page d'exercices du cahier de vacances Jules et Léonie

4 quizz sur l’histoire permettent de réviser les thèmes travaillés et on peut s’auto-noter si on le souhaite. Mais il n’y a pas que du travail dans ces cahiers de vacances, on y trouve aussi des jeux, des énigmes, des sudoku, des bricolages, des recettes de cuisine, ou encore des recettes de bonheur avec des petites phrases à méditer. Bref, ce cahier est vraiment plus large et ludique qu’un cahier classique, et c’est ce que mon fils a aussi apprécié par rapport aux autres années.

Il a fait le cahier jusqu’au bout, c’était intense. Personnellement, j’ai trouvé le niveau général du cahier plutôt élevé. Il est basé sur le programme de l’Éducation Nationale donc pour les enfants qui ne suivraient pas le curriculum français (à l’école ou en dehors), vouloir tout faire paraitra probablement ardu.

Je conseillerais dans ce cas aux parents de choisir certaines matières comme le français et l’histoire, peut-être les maths. Cela dépendra aussi du temps dont vous disposez, si c’est pendant l’été ou en cahier du soir tout au long de l’année. Si votre enfant fait peu de français, prenez la classe en-dessous pour que le niveau soit plus facile, l’objectif n’étant pas de mettre l’enfant en échec mais bien en confiance et à l’aise avec le français, cette langue ô combien difficile à l’écrit…

Bon été à tous !


Et pour faire du français cet été d’une autre manière que des cahiers de vacances, consultez notre Top 20 des jeux et activités pour faire du français.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez ici votre commentaire
Ecrivez votre nom ici

Restons connectés

Nos guides pratiques

La sélection du moment

Que cherchez-vous ?