spot_img
   

Pourquoi nous plaçons AYNI parmi les meilleures formations d’anglais éligibles au CPF

-

Comme tant d’autres j’aimerais progresser rapidement en anglais mais je n’ai pas de facilités pour apprendre les langues, et soyons honnête, je suis assez feignante quand il s’agit d’un travail qui ne m’amuse pas. En plus, je déteste avoir la sensation de perdre mon temps, même s’il ne s’agit que d’une demie-heure. Il me faut donc des cours très motivants, à travers lesquels je peux voir mon niveau s’améliorer dès les premières semaines.

Je suis loin d’être seule dans ce cas, surtout parmi les professionnels pour qui l’anglais prend généralement de plus en plus d’importance dans leur job alors que le temps leur manque. Et étant donné que l’apprentissage des langues est le thème de ce blog, je sais combien il est difficile de sélectionner une formation d’anglais parmi des milliers de programmes présentés par des centres de formation linguistique qui vantent leur éligibilité au CPF.

Je voulais donc partager dans cet article mes conseils pour choisir une formation en langue adaptée à votre quotidien, et vous recommander une formation d’anglais que vous pourrez financer avec votre CPF et qui répondra à ces 2 critères essentiels : cours motivants et efficacité maximum.

Que veut dire « choisir la meilleure formation d’anglais » ?

Lydia Machova, jeune polyglotte qui se lance dans une nouvelle langue tous les 2 ans, a partagé lors d’une conférence TED les 4 piliers de l’apprentissage d’une langue étrangère. Avant de nous les dévoiler, elle insiste sur le fait que chaque polyglotte développe son propre processus d’apprentissage, de façon à transformer ce qui pourrait être une activité ennuyeuse en quelque chose de motivant. Et pour cela, chacun utilise les moyens d’apprendre qui collent à ce qui lui plait : regarder à nouveau une série culte, relire sa collection préférée, échanger avec des inconnus, ou plutôt se parler à soi-même ! L’essentiel est que cela leur apporte du plaisir. C’est le premier pilier et le plus crucial, car c’est le motif d’abandon de la majorité des apprenants.

Les 3 autres piliers sont l’utilisation d’une méthode efficace (quel que soit le support choisi), la création de routines permettant de faire entrer cet apprentissage dans son quotidien, et pour terminer, la patience tout simplement.

Extrait de la conférence TED de Lydia Machova, polyglotte expliquant sa méthode pour apprendre une langue
Lydia Machova lors de sa conférence TED « The secrets of language learning »

Bien sûr, il n’y a pas une seule meilleure formation d’anglais pour tous, et heureusement ! Choisir la meilleure revient donc à trouver celle qui s’appuiera sur ces 4 piliers de façon adaptée par rapport à votre quotidien.

En quoi AYNI pourrait être la formation à sélectionner parmi tant d’autres

Logo AYNI, centre de formation en anglais certifié QualiopiCe qui nous a semblé intéressant quand nous avons interviewé Kevin Allec, fondateur d’AYNI, c’est que nous avons retrouvé ces 4 piliers dans leur programme de formation d’anglais, et qu’ils accordent une attention particulière au premier, qui est fondamental, celui du plaisir et divertissement.

Car cette start-up qui avait démarré en créant une plateforme collaborative pour pratiquer l’oral entre correspondants, a retenu de cette expérience que la plupart des apprenants ont besoin d’être accompagnés pour ne pas stagner puis abandonner. Forts de ce constat, ils se sont alors posé la question qui tue… comment devenir l’une des meilleures formations d’anglais sur le marché ?

Ayant compris que l’importance du suivi d’un coach qui comprend comment motiver son élève et comment l’aider à bien utiliser les ressources à sa disposition, ils ont créé un programme de formation dans lequel la relation mentor-élève a une place prédominante. Selon AYNI, c’est le seul moyen de s’assurer que les méthodes utilisées ainsi que la routine créée pour chaque apprenant lui conviennent totalement au point d’en retirer du plaisir. Je partage cet avis.

5 points forts de ce programme de formation d’anglais

1. Un coach qui vous connait et adapte sa façon de vous guider

Votre premier contact chez AYNI sera avec votre conseiller pédagogique qui vous aidera à définir votre programme de formation, et qui détectera quel coach sera le plus approprié pour vous accompagner. Ainsi, je vous recommande de vous dévoiler en toute confiance, car plus il percevra les apprentissages que vous aimez et la façon dont vous travaillez, mieux il choisira le coach.

Melissa, coach AYNI depuis janvier 2020, diplômée du CELTA, d’une licence en langues et d’un master MBA, nous explique que cette relation entre le formateur et l’élève est l’un des points forts d’AYNI : « La première rencontre avec notre élève est clé pour non seulement définir ensemble les objectifs de la formation, mais aussi pour établir un lien avec notre élève. Ce lien, c’est prendre le temps (1h pour être précise !) de connaître la personne qu’on a face à soi, ses centres d’intérêts, ses passions mais aussi son rythme de vie. Comprendre aussi sa manière d’apprendre en posant des questions sur sa relation à l’anglais et son expérience jusqu’ici. C’est en appréciant toutes ces informations qu’on peut prétendre à établir des activités personnalisées et adaptées au profil de l’élève, ce qui contribue à le maintenir motivé. »

Un professionnel apprend l'anglais sur différents outils en ligne donnés par son coach Ayni

Concrètement, le coach d’un élève qui est sur Spotify plusieurs heures par jour, que ce soit pour écouter des podcasts ou de la musique, associera l’anglais à cette routine. Mais pour que cette pratique de la compréhension orale, plutôt passive, soit plus efficace, il ajoutera des questions de compréhension, une analyse de vocabulaire ou la rédaction d’un résumé écrit ou oral.

Autre exemple avec un autre de leurs élèves, étudiant féru de nouvelles technologies qui est aussi programmeur et veut améliorer son anglais professionnel : avec son coach, il a opté pour une travail de création de présentations PowerPoint sur des thématiques comme les cryptomonnaies, la metaverse ou le piratage des données, le tout en anglais bien sûr.

Selon Melissa, « lorsqu’on est passionné par quelque chose et qu’on a su créer un climat de confiance avec son élève, les langues se dénouent et la motivation est au rendez-vous. »

2. Des outils flexibles et interactifs pour travailler facilement de façon autonome

Viser l’efficacité, c’est d’abord ne pas se mentir : quel que soit l’enseignant, vous devez travailler seul entre chaque session si vous voulez progresser rapidement. Dans toute formation en langue, l’idéal est de compter 3 heures de travail personnel pour 1 heure de cours hebdomadaire… eh oui ! D’où l’intérêt de choisir une formation offrant un programme adapté à ce que vous aimez et utilisant des outils variés.

Ce qu’on apprécie particulièrement chez AYNI, c’est qu’il s’agit d’un vrai programme de formation avec un suivi personnalisé. Il y a une vraie différence par rapport à une série de cours avec un prof qui vous donne éventuellement 1 ou 2 exercices pour réviser ou préparer le prochain cours en essayant de l’adapter à votre univers professionnel ou à vos projets. En effet, une formation AYNI consiste à :

  • travailler régulièrement en suivant les contenus ajoutés chaque semaine par votre coach à votre espace de travail personnel. Vous y trouverez les activités sélectionnées par votre coach et expliquées sous forme de carte avec un tag (vocabulaire, grammaire, etc.). Vous déplacerez au fur et à mesure les cartes effectuées, ce qui vous permet de suivre votre avancement et de rester motivé. Il s’agira de quizz, d’exercices, de travail d’écriture comme par exemple envoyer un message WhatsApp à votre coach en lui racontant votre week-end.

Tableau de suivi de la progression en anglais avec les cours Ayni

  • et à recevoir un accompagnement, en général hebdomadaire, pour tirer profit au maximum de ces supports. Vous recevrez le feedback du coach sur votre travail et vous pourrez aussi lui donner le vôtre sur le type de contenu, les thématiques choisies, etc… toujours dans l’idée de conserver du plaisir dans votre apprentissage.

La plateforme utilisée (Notion) permet beaucoup d’interactions et un accès à une bibliothèque de ressources qui seront disponibles de manière permanente même une fois votre formation finie.

Outils eLearning pour les formations en anglais AYNIAYNI propose aussi à certains élèves d’utiliser d’autres ressources venant d’applications ou de sites internet comme ELSA, Mosalingua, GlobalExam ou encore Linguahouse. Melissa rappelle : « Ce sont des outils à notre disposition mais qui ne sont pas proposés de manière automatique à tous nos élèves, car c’est au coach d’évaluer les bienfaits potentiels pour chacun (selon le niveau d’anglais, ses objectifs de formation ou sa personnalité). »

> Découvrir les formations en anglais de Ayni

3. Des enseignants aux profils variés pour se rapprocher du vôtre

Parmi la cinquantaine de coachs AYNI, un bon nombre sont diplômés du CELTA (la formation qualifiante de Cambridge English largement reconnue pour enseigner l’anglais) mais les profils sont variés, l’idée étant de trouver des affinités entre les élèves et leurs tuteurs. Tous ont un niveau minimum en français afin de mieux communiquer, notamment avec les plus débutants, et de plus facilement mettre en confiance tous les élèves.

Les profs sont formés pendant une dizaine d’heures, coachés et mis en situation jusqu’à ce qu’ils maitrisent les outils et assimilent bien la vision d’AYNI sur l’apprentissage à distance. Ensuite, ils se rassembleront une fois par mois pour partager leurs ressources et leurs expériences, et pour mieux accueillir les nouveaux. Selon Melissa, « l’équipe administrative fait un travail fantastique pour maintenir un esprit de communauté entre coachs. Cela permet de partager des ressources, évoquer des problèmes techniques, des urgences, créer des tandems entre élèves, etc. »

8 professeurs donnant des cours d'anglais chez Ayni
Des enseignants travaillant pour AYNI

Melissa, qui s’occupe aussi du recrutement, ajoute : « Les coachs ont souvent de l’expérience dans l’enseignement à distance à un public adulte francophone, mais ce qu’on recherche surtout ce sont des personnes pédagogues, empathiques, passionnées (par l’enseignement mais pas que !), créatives, curieuses, et aimant prendre des initiatives. Points bonus à ceux qui sont déjà créateurs de contenus éducatifs en ligne, ou qui ont eu une riche expérience de vie avant l’enseignement, ou encore qui ont un bon sens de l’humour tout en restant pro. »

4. Des bonus pour pratiquer encore plus l’anglais

En restant une petite structure, AYNI peut évoluer assez rapidement et s’adapter aux besoins de ses équipes et de ses élèves. De nouveaux formats sont essayés et conservés lorsque les retours sont bons. Ainsi les ApéroZoom, des ateliers de conversation hebdomadaires sur un thème, semblent être appréciés des élèves : moins de stress que dans un cours particulier, une émulation collective entre français, et une ambiance décontractée comme à l’époque des vrais rencontres linguistiques dans des bars !

Un ordinateur montre des conversations en anglais lors d'un apéro par Zoom entre élèves de AYNIComme pour le reste de la formation, ces ApéroZoom doivent être divertissants sans être une perte de temps. Pour cela, Abigail, une formatrice AYNI, prépare une présentation sur une actualité et anime le zoom. Les participants sont répartis dans des salles virtuelles pour échanger de façon plus efficace.

Quels que soient les bonus (cours en groupe, conversation avec un correspondant apprenant comme vous, etc.) ils sont faits pour maximiser votre pratique et garder votre motivation. Car plus on avance vite, plus on est motivé !

5. L’accompagnement sur l’inscription et le dossier CPF

Comme de nombreux centres de formation linguistique, AYNI vous aide à obtenir le financement de tout ou partie de votre formation grâce à votre crédit CPF. Je vous rappelle que vous pouvez utiliser votre compte formation pour apprendre l’anglais ou une autre langue, même si vous préparez une reconversion et que votre employeur ne vous demande pas cette compétence. Maintenir votre employabilité est votre responsabilité, et utiliser votre CPF pour une formation d’anglais est votre décision, vous n’avez donc pas besoin de l’accord de votre employeur.

L’essentiel est de choisir la formation qui vous semble la plus efficace selon vos besoins. À l’heure où s’intensifie les appels téléphoniques et les arnaques pour vous vendre des formations en vous attirant par votre Compte Personnel de Formation, il est essentiel de choisir un organisme dans lequel vous avez entièrement confiance. Appuyez-vous sur notre blog ou sur d’autres sites de référence, utilisez le bouche-à-oreille, mais par pitié, ne vous laissez pas embarquer à la suite d’une conversation avec un vendeur d’un centre d’appels qui sait à peine de quoi il parle !

Pour terminer, je redonne la parole à Melissa car je trouve que cela résume bien l’approche globale des formations AYNI : « Pour un élève, AYNI c’est choisir non seulement d’améliorer son anglais mais aussi de prendre plaisir à nouveau ou pour la première fois à apprendre l’anglais. Il est tout aussi important de ressortir de la formation en connaissant comment on apprend le mieux (le type d’activité, la durée, ses qualités et faiblesses en tant qu’élève), et où trouver les ressources pour continuer son apprentissage et comment bien les utiliser. Tout un programme ! »

En savoir plus sur les formations Ayni

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez ici votre commentaire
Ecrivez votre nom ici

Postez un commentaire et recevez 4 cours gratuits !

Que cherchez-vous ?

Restons connectés

La sélection du moment