Accueil » Séjours longue durée » Etudier à l'étranger » Les astuces pour s’inscrire dans une université américaine

Les astuces pour s’inscrire dans une université américaine

Article invité – Témoignage de Richard, expatrié avec sa femme et ses 2 enfants aux Etats-Unis.

Et voici le dernier épisode de notre saga… Fin de la High School, Quentin va intégrer une université américaine à la rentrée et il y a encore quelques « petits » détails à régler… 

Notre université américaine: le Muskegon Community College

Catalogue des cours du Muskegon Community CollegeLes agents administratifs des universités américaines sont aussi performants à résoudre les situations qui dépassent le cadre normal de l’opération de routine que nos dévoués fonctionnaires métropolitains. La compétence additionnelle qu’il faut bien leur reconnaître est celle de garder l’air convaincu du service qu’il rende à la nation… et d’afficher en toutes circonstances un sourire qui forcerait presque en retour le vôtre (également motivé par l’amortissement du coût de l’hygiéniste, qui passe 45 minutes au début de chaque visite chez le dentiste à tenter d’éclaircir l’éclat émaillé de votre sourire!).

Pour notre grand soulagement il y a au Muskegon Community College (MCC) un service dédié à l’accueil des étudiants étrangers, nous faisant ainsi espérer des réponses à toutes nos préoccupations. Un agent, assisté de la jeune et jolie distributrice de stylos à embout pour écran tactile (voir l’épisode précédent sur la journée d’information à la High School), a pour mission d’informer et de formater les spécificités de chacun au cadre administratif d’une université américaine classique.

L’inscription, chapitre 1

Donella est le prénom de l’agent qui nous reçoit lors de notre premier rendez vous. Les documents demandés et nécessaires à l’ouverture d’un dossier confirment l’éligibilité de Quentin pour son inscription. Seront donc à fournir : la note obtenue à l’ACT, la note du GPA en cours, et la future copie du transcript qui l’année terminée, attestera de la validité du diplôme de High School, du nombre de crédits et des notes obtenues à chacun d’entre eux.

Coté administratif la date de validité du visa affiche le mois d’octobre de l’année en cours, ce qui ne suffit pas pour boucler un premier cycle de 2 ans ; un passage par l’ambassade en France cet été est à envisager pour un renouvellement. Nous devons également justifier de la ressource financière suffisante pour supporter le coût total des études… Une fois encore un relevé bancaire dont le montant en crédit dépasse nettement celui de débit aide à décrisper le rictus parfois un peu tendu que votre interlocuteur tente de conserver en toutes circonstances.

Le numéro d’enregistrement du dossier de pré-inscription au MCC est le numéro de sécurité sociale américain, l’identifiant réglementaire de tout dossier administratif, tous domaines confondus. A l’image d’un code barre qui serait tatoué dès la naissance pour suivre toute une existence administrative d’un coup de scan et à la vitesse d’un bip de caisse enregistreuse… tout américain doit en posséder un pour donner accès à l’histoire de sa vie depuis sa date de naissance jusqu’au montant de son découvert en temps réel… Seulement voilà, avec un visa H4 (visa accordé aux membres de la famille accompagnant un détenteur de visa de travail H1B), aucun numéro de sécurité sociale ne peut être alloué, sans doute pour ne pas risquer en période préélectorale une fluctuation incontrôlée du pourcentage de la population sans emploi inscrite au chômage!
Heureusement pour nous le pragmatisme américain a tout de même doté Donella d’un logiciel performant, capable de générer quasi instantanément un numéro d’enregistrement au format du numéro de sécurité sociale; nous pouvons enfin ajouter une ligne à la liste des candidats étrangers inscrits au MCC.

L’inscription, chapitre 2

Le 2e rendez-vous avec Donella, programmé après la graduation de Quentin, était davantage consacrée à la logistique, à l’information sur le fonctionnement et au choix des ‘credit hours’ en fonction du cursus choisi.

La logistique
A la différence des célèbres campus américains, le MCC ne propose pas de chambre étudiante ni de resto U, juste quelques pistes pour des locations seules ou partagées et des fast-food à proximité. Les 35 minutes de voiture nous séparant de la maison (considérez à l’échelle française 15 minutes de métro sans les grèves) avec un hypothétique covoiturage, nous font envisager le statut demi-pensionnaire avec l’achat d’une 3e voiture. Malgré des conditions de route hivernales parfois très difficiles, lorsque l’achat d’une voiture est une nécessité reconnue, l’argumentaire du principal intéressé en faveur de la demi-pension devient inévitablement partial, quitte à feindre plus ou moins sciemment un manque de maturité au quotidien pour se prendre en charge entièrement 5 jours par semaine.

Le cursus universitaire
Comprendre le système de ‘credit hours’ paraît plus facile expliqué en français qu’en anglais. Les évidences américaines font parfois oublier les interrogations légitimes qu’elles peuvent susciter et vont jusqu’à vous faire douter de la bonne compréhension linguistique chèrement acquise depuis des mois. Car 5 ‘credit hours’ par semaine ne signifient pas 5 heures de cours par semaine mais 5 matières enseignées, réparties en un certain nombre d’heures par semaine pendant un ‘trimester’, qui dans ce cas précis n’est pas traduisible tant le nombre de mois censé le qualifier est fluctuant. Dans chaque matière, et donc pour chaque dénomination de ‘credit hours’, correspond un volume horaire différent. Pour valider son inscription le gentil candidat va donc devoir choisir et payer pour la durée d’un ‘trimester’, le nombre de ‘credit hours’ qu’il estime nécessaire à son cursus. Conscient du flou et du manque de certitudes que peuvent ressentir les élèves armés des meilleures intentions, un rendez-vous avec un conseiller en orientation est obligatoire avant l’inscription définitive.

Le conseiller en orientation
La difficulté à obtenir cet indispensable RDV nous a fait douter un instant sur tout le bénéfice qu’une telle compétence à informer et conseiller pouvait nous apporter… Et en entrant dans son bureau, répondant promptement au signal sonore ‘come iiiin’, la conseillère tant attendue se retransforma, telle Cendrillon sur le coup de minuit, en simple opératrice de saisie informatique (sans la beauté ni la grâce de Cendrillon!). C’est alors armé de la liste de crédits nécessaires à son cursus et de l’épais catalogue de crédits disponibles, que notre chevalier Quentin fit son entrée, se refusant d’imaginer une seconde la possibilité d’embrasser la belle.
Chaque crédit est organisé en classe. Lorsque le nombre maximal d’inscrits par classe est atteint, le crédit n’est plus disponible. Obtenir un RDV tôt autorise donc un plus large choix de crédits. Finalement c’est sans avoir eu recourt ni à ses charmes ni à ses armes que notre valeureux chevalier est sorti de cette forteresse d’incertitudes, adoubé de son futur emploi du temps.

L’inscription, chapitre 3

Catalogue des Credit hours d'une université américaineLe 3e RDV avec Donella doit permettre de réserver les crédits choisis et de régler le montant total du ‘trimester’ afin de procéder à la validation définitive de l’inscription à l’université.
Seulement voilà (expression non charretière de substitution pour illustrer une colère contenue), à l’image des contes de fée qui n’interagissent pas avec la réalité, l’ordinateur de Cendrillon et celui de Donella, pourtant connectés tous 2 sur le même réseau, accédant aux mêmes bases de données et espacés physiquement de 3 mètres, ne communiquaient pas entre eux !!!
Et figurez-vous qu’au moment de renseigner une nouvelle fois l’emploi du temps définitif, manuellement cette fois-ci depuis l’ordinateur de Donella, certains crédits retenus n’étaient plus disponibles… C’est l’heure matinale du RDV et l’épaisseur du catalogue de crédits qui ont permis de choisir d’autres classes dans lesquelles les mêmes ‘credit hours’ étaient encore disponibles mais à des horaires différents.

Une fois l’emploi du temps validé, les ‘credits hours’ dans les classes choisies ne sont définitivement réservés qu’une fois le paiement de chacun acquitté.
L’encaissement se passe au bureau d’accueil de l’université. Le service comptabilité a sans doute voulu se décharger de cette mission, reconnaissant à ses hôtesses d’accueil une plus grande endurance en affichage de sourires, particulièrement devant votre mine déconfite lors de chaque règlement en début de ‘trimester’.

Nous sommes au mois de juin, nous avons RDV en juillet à l’ambassade pour le renouvellement de notre visa, les cours commencent fin août, nous partons en France de mi-juillet à mi-août… très peu de temps pour trouver une première voiture d’occasion sur Craiglist !

Vous avez aimé découvrir les péripéties de Richard et de Quentin dans leur nouvelle vie américaine? Abonnez-vous à notre newsletter ou suivez-nous sur les réseaux sociaux, il se pourrait bien qu’un futur témoignage nous raconte comment se déroule le quotidien dans une université aux USA… 

Téléchargez le guide sur les séjours linguistiques

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*