Accueil » Séjours linguistiques » Conseils sur les séjours linguistiques » 6 essentiels pour réussir son séjour en immersion totale

6 essentiels pour réussir son séjour en immersion totale

Certaines de ces recommandations s’appliquent aux séjours linguistiques en famille d’accueil en général, mais nous les avons surtout rédigées pour les séjours en immersion totale, plutôt destinés aux adolescents. Ces 6 points nous paraissent essentiels pour s’assurer de profiter pleinement du séjour, en évitant un choc culturel ou un découragement trop forts les premiers jours.

1. Faire connaissance avec la famille d’accueil avant de partir

Selon le type de séjour que vous aurez choisi, vous aurez éventuellement la possibilité de contacter la famille d’accueil par téléphone, email ou skype, avant le séjour. C’est un très bon moyen de mettre en confiance votre enfant, et par la même occasion de vous rassurer sur la façon dont il vivra son immersion totale. Si vous voulez avoir l’opportunité de connaître ainsi la famille avant le départ de votre enfant, assurez-vous de cette possibilité lorsque vous choisissez l’organisateur du séjour. Les spécialistes des séjours en famille d’accueil le proposent souvent et ce sera obligatoirement le cas si vous optez pour un site de mise en relation de familles pour des échanges.

2. Prévenir la famille d’accueil en cas de problème de santé ou d’allergie

hamburger - immersion totale USA
Evidemment il faut informer l’organisateur du séjour en cas de problème nécessitant une attention particulière. Il peut y avoir une auto-médication sous la surveillance de la famille d’accueil ou un programme alimentaire adapté, dans tous les cas mieux vaut communiquer à l’avance sur le sujet.

Les enfants qui souffrent de troubles qui ne sont pas visibles, comme par exemple des problèmes DYS, peuvent mentionner cela dans leur dossier pour essayer de trouver une famille qui a connaissance de ces troubles. Un séjour linguistique est en général très bénéfique à un enfant dyslexique, et ce sera encore plus probant si les parents l’accueillant y apportent une attention particulière.

3. Bien préparer le voyage et les transferts éventuels avec son enfant.

Prenez soin d’expliquer à votre enfant le trajet, les documents associés, qui sera à l’arrivée, et comment contacter le numéro d’urgence s’il n’a pas de téléphone portable pour l’étranger. S’il a besoin d’être rassuré, il peut noter sur un carnet quelques phrases qui lui permettront de demander de l’aide facilement si besoin.

Attention à respecter les formalités pour entrer dans le pays sans problème, surtout si c’est en-dehors de l’Europe. Nous avons rassemblé quelques informations essentielles sur les formalités et les bonnes pratiques à suivre pour un séjour à l’étranger, comme par exemple pour compléter le formulaire ESTA avant d’aller aux Etats-Unis. Pour en savoir plus, c’est ici.

4. Prévoir un petit cadeau pour la famille d’accueil

C’est non seulement un acte de politesse qui donnera une bonne image de votre enfant (et de nos petits français en général), mais c’est surtout le moyen de déclencher une première séance de sourires et de remerciements qui apportera de la chaleur à leur premier jour de rencontre. Oubliez les bonnes idées qui seront supprimées à la douane (sans parler du bon fromage de votre région, même un produit alimentaire plus discret risquera de générer des ennuis pour les voyages hors de l’Europe), et restez sur des cadeaux peu onéreux.

5. Selon la maturité de l’enfant, prévoir de garder plus ou moins de liens pendant le séjour

Définir à l’avance le type de contact que vous souhaitez garder avec votre enfant pendant son séjour en immersion totale permettra à chacun d’être plus serein : vous n’attendrez pas fébrilement un appel qui n’arrive pas, et votre enfant saura de son côté quand il pourra se soulager en vous racontant ses difficultés.
D’autre part, sans surcharger sa valise inutilement, il peut s’avérer efficace pour certains d’emporter de quoi garder le lien avec son univers : cela peut faciliter son installation dans sa nouvelle chambre s’il y installe ses fringues préférées ou pourquoi pas sa mascotte fétiche.

6. S’ouvrir à la culture de l’autre

Voiture décorée Obama - immersion totale USA
Commencer à l’intéresser à la culture du pays dans lequel il va être immergé, c’est aussi l’aider à passer de bonnes vacances sur place. Se documenter sur les différences culturelles, mais aussi sur les sujets d’actualité et ceux dont les jeunes discutent entre eux : quelles sont leurs séries préférées, quelle est l’équipe de sport locale favorite, quel chanteur est l’idole des jeunes, quel événement culturel aura lieu à cette période, etc… Vous trouverez ici des idées de livres très chouettes pour se préparer.
Prévenez-le également des habitudes alimentaires du pays, du type de logement qu’il aura, et encouragez-le à laisser de côté ses idées préconçues sur les us et coutumes du pays.

Une fois sur place, la règle d’or est de se parler, tout simplement ! La plupart des problèmes qui surviennent pendant les séjours linguistiques en immersion complète sont dûs à une mauvaise communication, en amont et pendant le séjour. Se forcer à communiquer même si c’est difficile au début, est essentiel. Et en cas de réel problème, ne pas hésiter à en faire part au contact sur place, qui pourra intervenir avant que le problème s’envenime !

Et vous, quel autre conseil donneriez-vous aux jeunes qui vont bientôt partir en immersion totale ?

2 commentaires

  1. C’est en effet les règles de bases pour que ce type de séjour soit profitable.
    Nous conseillons également aux jeunes d’emporter avec eux une sélection de photos : de leur famille, de leurs amis, de leur environnement (leur maison, leur ville). Cela permet de briser la glace dès l’arrivée en discutant de leur environnement respectif.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*