Accueil » Pour les enfants » Activités et cours enfants » 3 raisons d’explorer les ateliers de langues avant le collège

3 raisons d’explorer les ateliers de langues avant le collège

Voilà ça y est, on peut cocher la case « maman efficace », la rentrée des loustics est faite, on a couru partout pour les inscrire au sport, à la danse et compagnie, on a enfin réussi à organiser toutes les sorties d’école, c’est génial on va pouvoir souffler et s’occuper enfin de nous… En fait, pas encore (comme toujours quoi!) car c’est le moment de se pencher sur leurs activités additionnelles, celles qu’on repousse chaque année pour plein de bonnes raisons et qui finissent par passer à la trappe. Les langues vivantes par exemple… En découvrir plusieurs avant le collège serait-il aussi pertinent que de tester plusieurs sports ou activités ludiques? Repoussez encore un peu votre ambition de vous chouchouter car il reste encore une chose à prévoir pour vos enfants… oui, nous allons vous expliquer pourquoi c’est une excellente idée de tester plusieurs langues vivantes avant l’entrée en 5ème.

Quelle LV2 choisir ?

L’entrée au collège suscite un dialogue avec votre enfant sur les langues vivantes qu’il veut étudier. Dans 90% des cas, c’est l’anglais qui a été choisi comme première langue étrangère dont l’apprentissage démarre en primaire. Pour les 10% qui ont préféré une autre LV1, la question ne se pose pas pour le collège puisqu’ils devront obligatoirement prendre l’anglais en LV2. Pour tous les autres… c’est un choix important et pas si facile. Les parents se demandent si les critères de choix devraient être toujours les mêmes qu’à leur époque, quant aux enfants ils ne mesurent pas bien les conséquences de ce choix. Résultat, une LV2 souvent choisie sans grande discussion et par manque d’arguments. Et si on y réfléchissait ensemble?

Enfant disant bonjour en plusieurs languesBien sûr, une première approche est de voir quelles langues étrangères sont disponibles au collège de votre enfant.
Il y a peut-être aussi une langue qui s’impose d’elle-même pour des raisons familiales ou culturelles.
Ou bien une vélléité de votre enfant de travailler dans le commerce ou le tourisme avec l’Amérique centrale ou du Sud, ou avec l’Italie (6% seulement choisissent l’Italien, cela peut être un élément différenciateur). Pour ceux qui aiment les langues et pensent prendre une LV3, mieux vaut choisir une langue réputée difficile en LV2 pour avoir plus d’heures de cours pour l’assimiler : les élèves en chinois, japonais ou russe en LV3 restent souvent au niveau débutant faute d’heures de cours suffisantes.

Viennent ensuite les arguments du type « classes moins nombreuses et de meilleur niveau pour ceux qui prennent l’allemand », oui certes 71% des élèves choisissent l’espagnol en LV2 contre 15% pour l’allemand mais faire de ce critère un priorité semble dommage, ce serait considéré que votre enfant devra s’adapter à un cours de langue pour lequel il n’est pas forcément motivé, et tant pis si sa LV2 ne lui sert pas plus tard.

Et si on testait avant de s’engager ?

Clémentine, expatriée aux Etats-Unis, nous raconte l’idée des écoles américaines pour orienter le choix des élèves : « Au collège les enfants démarrent l’apprentissage d’une langue étrangère. En 6ème ils changent de langue vivante chaque trimestre afin de tester l’espagnol, le français et le chinois. En 5ème ils doivent en choisir une, et ils pourront en prendre une seconde en 3ème. Ainsi en un trimestre, même s’ils ne font que survoler l’apprentissage de la langue, ils s’ouvrent surtout à la culture des pays concernés. » L’idée est à la fois de faire un choix qui correspond à leurs envies pour plus tard (travailler avec l’Asie, voyager en Amérique latine ou du Sud, etc.) et aussi de leur donner un aperçu de ce qu’ils vont apprendre pendant tout le reste du secondaire. Inutile de choisir le chinois si l’enfant n’a pas accroché avec les signes et les sons appris pendant ces 3 mois, ou si la culture asiatique ne l’a pas séduit.
Autre avantage, l’enfant a l’impression de faire son propre choix même si l’influence des parents demeure forte. Et il sera d’autant plus motivé les années suivantes.

Ce que l’on retient de cet exemple outre-Atlantique, c’est un bon nombre d’arguments pour tester plusieurs langues au travers d’ateliers avant de choisir sa LV2 en 5ème :

  1. Apprendre une nouvelle langue est ludique pour un enfant de moins de moins de 12 ans si elle est enseignée en-dehors d’un cours traditionnel.
  2. Ecouter et s’exercer aux sonorités d’une langue étrangère quand on est encore jeune ne sera jamais du temps perdu. Découvrir une langue avant l’âge de 10 ans permet d’acquérir les bases de l’accent qui sera bien meilleur plus tard à l’école (le cerveau d’un jeune enfant est capable de détecter des sonorités qu’un adolescent ou un adulte aura bien du mal à reproduire, il les enregistrera même si l’apprentissage n’est pas continu jusqu’en LV2).
  3. Donner envie d’apprendre une langue grâce à des activités ludiques restera un atout lors de l’apprentissage scolaire plus tard: le goût d’apprendre cette langue sera installé, le cours sera plus facile, l’élève se distinguera avec un bon accent et aura moins peur de s’exprimer, c’est un cercle vertueux qui s’enchainera tout seul.

Et si on y réfléchit 2 secondes, pourquoi dépenser du temps et de l’argent à tester de nombreuses activités sportives ou culturelles et ne pas faire la même chose pour 1 ou 2 langues étrangères? Certes on veut que nos enfants découvrent un maximum de choses et trouvent leurs activités favorites, certes on doit faire des choix parmi tous les « after-school » possibles, mais on oublie que leur donner le goût des langues et les aider à choisir celles qui pourraient orienter leurs choix professionnels plus tard sont largement aussi importants. Et c’est avant l’entrée au collège que ça se joue. Ils auront le temps de se mettre au tennis ou au rugby plus tard, à 6 ou 8 ans votre investisssement sera bien plus profitable avec un atelier de langues!

Si vous voulez en savoir plus sur les ateliers de langues qui existent autour de chez vous, vous pouvez consulter nos articles sur ce sujet. Pour rappel, nous sommes un portail d’information indépendant et ne proposons aucun service, notre objectif est simplement de vous aider à faire vos choix.

Bouton pour télécharger notre guide pour les enfants de 6 à 12 ans

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*