Accueil » Ecoles, Formations, Bilinguisme » Méthodes de langues » Les raisons du succès de la méthode Assimil

Les raisons du succès de la méthode Assimil

La méthode Assimil, un « Back to Basics » ?

Une méthode de langue de l’âge de votre grand-mère, ça suscite des questions… pourquoi tant de gens l’utilisent, est-ce qu’elle n’est pas dépassée, les livres ont-ils évolué vers des formats numériques enrichis? Dans cet article et ces vidéos, vous découvrirez pourquoi Assimil offre à notre avis un retour aux fondamentaux intéressant. Non pas un « back to basics » sur la grammaire ou le vocabulaire d’une langue, mais un retour vers une méthode historique basée sur l’assimilation intuitive, qu’on suit avec un livre et du contenu audio. En d’autres mots, une bonne vieille méthode qui a fait ses preuves et qui reste tout à fait d’actualité !

Sans Peine, la collection phare de la méthode Assimil

Si le « My tailor is rich » de la première méthode Assimil a traversé les générations, c’est parce qu’il était révolutionnaire à l’époque (bon ok, c’était il y a 86 ans mais en 1929 ça a secoué les apprentissages fastidieux basés sur la littérature). Il donnait le ton de l’ouvrage « L’Anglais Sans Peine » dans lequel des dialogues du quotidien écrits avec humour permettaient d’apprendre la langue par assimilation intuitive. Ce principe consiste à se concentrer dans un premier temps sur la compréhension orale en écoutant des dialogues, en s’aidant d’une traduction et en les répétant ; c’est la phase passive. Ensuite la phase active consiste à restituer de façon intuitive ce que vous avez assimilé « passivement » (vous ne le faîtes qu’après quelques leçons si vous êtes débutant), et ce en travaillant sur des exercices à l’oral et éventuellement à l’écrit.
La clé, c’est la répétition. Vous répétez au cours d’une leçon et également dans les leçons de révision.
L’autre atout à notre avis, c’est la qualité des dialogues. On ne s’ennuie pas avec ces livres ! Certains apprécient même l’humour des éditions du siècle dernier comme Didier Bourdon, amateur des langues étrangères, qui déclarait dans une interview pour Assimil : « Les anciennes versions sont parfois plus intéressantes historiquement. En allemand par exemple je préfère l’ancienne version à la nouvelle. » Depuis l’origine de la méthode les auteurs aiment en effet jouer avec les mots et les tournures de phrase, et des dessins humoristiques s’ajoutent aux textes des leçons. Ils font référence au pays, à son actualité ou à ses stéréotypes. Ainsi dans la première méthode Sans Peine pour l’allemand créée en 1935, on pouvait voir un dessin représentant un portraitiste travaillant sur le portrait d’Adolf Hitler et dont la bulle disait « Je suis débordé de travail! ». Cet exemple montre au-delà de la portée historique qu’Assimil s’attache depuis toujours à placer les mots dans un contexte qui va vous aider à les retenir. Et c’est bien grâce à cela que vous retiendrez beaucoup plus de vocabulaire.

De plus, pour compléter les références spécifiques à un pays ou pour expliquer les tournures de phrases particulières, des notes en bas de page donnent des précisions en français sur la culture des pays où cette langue est pratiquée ainsi que sur la grammaire ou l’orthographe. Pour citer à nouveau Didier Bourdon, « apprendre une langue, c’est aussi aimer ce qu’il y a autour ». Ce sont ces références culturelles que nous apprécions aussi particulièrement dans la méthode Sans Peine. Rassurez-vous, les éditions ont été mises à jour et enrichies au fil des années. D’ailleurs une quarantaine de langues sont maintenant disponibles dans cette collection.

La méthode Assimil « Sans Peine » s’adresse aux débutants, elle est suivie de la collection « Perfectionnement » qui suit les même principes et vous amène à une aisance réelle et une compréhension des subtilités de la langue.

Photo d'une page de la méthode Assimil Anglais

Exemple d’une leçon de la méthode Assimil – Perfectionnement Anglais

Nombre de polyglottes utilisent la méthode Assimil, nous avons demandé à l’un d’entre eux son avis. Découvrez dans cette vidéo le retour d’expérience de Victor Santos, étudiant en doctorat de linguistique appliquée à l’université de l’Iowa, qui parle 5 langues (anglais, français, allemand, russe et portuguais brésilien).

Guides de voyages, cahiers d’exercices ou jeux, Assimil continue d’étoffer son offre.

La collection des guides de conversation destinés à vous apprendre à vous débrouiller en voyage s’est ajoutée depuis longtemps à la collection historique. Pour 10 € vous aurez le guide et son fichier mp3 ou la version numérique dans la langue de votre choix, un investissement utile pour vous initier rapidement avant un voyage dans un pays dont vous ne parlez pas la langue.

D’autres offres viennent compléter ces collections, notamment pour travailler par écrit (cahiers d’exercice ou d’écriture) ou aller plus loin dans une langue (langue des affaires, argot, dictionnaires…). Des jeux de société apparaissent également dans leur offre, vous pouvez retrouver toutes les nouveautés sur leur site web. Nicolas Ragonneau, Directeur marketing et développement éditorial chez Assimil, revient dans cette vidéo sur les atouts de ces collections et les évolutions à venir.

3 facteurs clés de succès avec la méthode Assimil

La collection Sans Peine est censée vous permettre d’atteindre le niveau B2 du cadre européen de référence (CECRL) et la collection Perfectionnement le niveau C1. Oui mais… si vous voulez notre avis ça fonctionne si vous respectez ces 3 facteurs clés de succès :

  1. Choisissez la méthode qui correspond à votre mode de vie : livre, CD ou mp3, ebook, vous devez être à l’aise avec ce support, ça doit être un plaisir de vous mettre à travailler !
  2. Utilisez la méthode en suivant le mode d’emploi (phase passive, phase active, répétition, ne sautez pas des étapes!) et en prenant le temps d’étudier une leçon très régulièrement, dans l’idéal quotidiennement ou une leçon sur 2 jours si c’est plus adapté.
  3. Fixez-vous des objectifs atteignables, à court, moyen et long terme :
    – à court terme sur le rythme d’apprentissage : combien de leçons par semaine ?
    – à moyen terme sur l’accompagnement de cette méthode : allez-vous pratiquer la langue avec des natifs via Skype, regarder des séries en V.O., rencontrer des étrangers, etc…?
    – à long terme par rapport à vos besoins : quel objectif souhaitez-vous atteindre, en fonction de la motivation que vous avez à apprendre cette langue : professionnelle, relationnelle, un voyage, un examen, etc…

Si vous êtes prêts à suivre ces conseils, n’hésitez plus à tester la méthode Assimil. Investir une soixantaine d’euros pour devenir bilingue, ça ne paraît pas excessif ! Bilingue oui, car la méthode Sans Peine vous fait travailler sur environ 2000 mots de vocabulaire ainsi que sur la grammaire de base, hors un adulte utilise couramment entre 1500 et 3000 mots selon son niveau de language.

Pour vous lancer, c’est ici ! (Nous vous indiquons ces ouvrages à titre d’exemples, en cliquant sur ces images vous accéderez facilement à tous les produits Assimil sur Amazon, pour un achat au meilleur prix):

Que vous soyez déjà un Assimiliste convaincu ou que vous ayez encore des doutes sur la méthode Assimil, faites-nous part de vos commentaires ci-dessous !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*