Accueil » Ecoles, Formations, Bilinguisme » Méthodes de langues » 10 fautes classiques chez un francophone qui apprend l’anglais

10 fautes classiques chez un francophone qui apprend l’anglais

J’enseigne l’anglais à des élèves du monde entier depuis plus de onze ans maintenant et j’ai toujours été frappé de voir à quel point la nationalité d’un élève détermine le genre de fautes qu’il commet. C’est un fait: les élèves d’un même pays font très souvent les mêmes fautes, et les francophones n’échappent pas à la règle. En voici la preuve avec cette liste de fautes typiques d’un élève natif francophone qui apprend l’anglais.

  1. « You’re learning me English. »

Faute récurrente et facilement explicable, vu qu’en français le verbe apprendre peut aussi signifier enseigner. Ainsi, on peut tout aussi bien dire « je lui ai appris à faire du vélo » que « j’ai appris à faire du vélo ». En anglais, par contre, le verbe « learn » ne peut pas être utilisé au sens d’enseigner. Il faut alors employer le verbe « teach ».
Correction: « You’re teaching me English. »

Enfant en classe

  2. « At this restaurant, they serve very good plates. »

Aïe. Le genre de fautes qui fait mal aux oreilles, voire même aux dents. En France, on commande des plats au restaurant et on les mange dans des assiettes. Par contre, en Angleterre ou aux Etats-Unis, on commande un « dish » et on le mange dans un « plate ». Parce que « plate » ressemble fortement à « plat », les Francophones se laissent souvent prendre au piège. Attention aux faux-amis!
Correction: « At this restaurant, they serve very good dishes. »

  3. « It remembers me of Paris. »

Eh non, les verbes « remember » et « remind » ne sont pas des synonymes, même si les élèves francophones ont très souvent de la peine à les dissocier. En effet, on peut dire « I will always remember that day », mais « I will always remind that day » est faux. « Remind » est utilisé pour parler d’une chose qui nous en rappelle une d’autre, alors que « remember » veut dire se souvenir.
Correction: « It reminds me of Paris. »

  4. « I win a good salary. »

En français, on dit qu’une personne gagne de l’argent. Elle peut le gagner en travaillant, en jouant à des jeux de hasard ou en remportant une compétition. En anglais, par contre, on utilise deux verbes différents si l’on gagne de l’argent en travaillant (« earn ») ou en ayant de la chance (« win »). Ainsi, on dit: « I won a fortune at roulette », mais « he earns a living the hard way ».
Correction: « I earn a good salary. »

  5. « I have worked for them since two years. »

Beaucoup d’élèves francophones ne savent pas s’il faut traduire « depuis » par « since » ou « for ». Eh bien n’hésitez plus, car la règle est claire. On utilise « since » pour indiquer le moment où quelque chose a commencé et « for » pour indiquer la durée de quelque chose. « Since » est donc toujours suivi d’une date ou d’une heure (« I haven’t gone back to Spain since 2011 ») et « for » d’une durée de temps (« I haven’t gone back to Spain for four years »).
Correction: « I have worked for them for two years. »

  6. « He explained me how she hurt her knee. »

Gare aux verbes transitifs! En français, il est possible de dire « il m’a tout expliqué », mais en anglais on dit « he explained everything to me » ou simplement « he explained everything » si l’on sait déjà à qui tout est expliqué. Cette règle vaut pour beaucoup d’autres verbes tels que « recommend », « suggest », « say », etc…
Correction: « He explained (to me) how she hurt her knee. »

  7. « It’s depend of the price. »

Trois fautes pour le prix d’une! Primo, « ça » ne se traduit pas par « it’s » (qui veut dire « c’est »), mais par « it ». Secundo, vu que « it » est lié à la troisième personne du singulier, on doit mettre un « s » à « depend ». Enfin, « dépendre de » se traduit par « to depend on » et non par « to depend of ».
Correction: « It depends on the price. »

  8. « Do you went to work yesterday? »

Un grand classique. Les questions avec « do » en anglais correspondent aux questions de type « est-ce que…? » en français. Sauf qu’en français, « est-ce que » ne change jamais quel que soit le temps de la question. On dit donc: « Est-ce que tu es allée voir ta mère aujourd’hui? » et « Est-ce que tu vas voir ta mère demain? ». C’est le verbe principal (« avoir ») qui indique le temps de la phrase. En anglais, par contre, c’est le « do » et non le verbe principal qui indique le temps.
Correction: « Did you go to work yesterday? »

  9. La prononciation des participes passés des verbes finissant en –ed

En cinq ans, j’ai à peu près tout entendu: de l’élève qui ne prononce pas du tout le –ed à celui qui le prononce systématiquement faux. Alors, quelle est la recette secrète? C’est simple: si le verbe finit par –ded ou –ted, on prononce /id/ (ex.: applauded, arrested…); si par contre, le verbe ne finit pas par –ded ou –ted, on prononce soit /d/ (ex.: closed, loved…) ou /t/ (ex.: asked, kicked…). Voilà pour l’essentiel. D’autres règles permettent de savoir si l’on prononce plutôt /d/ ou /t/, mais elles sont secondaires dans la mesure où une faute de prononciation entre un /d/ et un /t/ est presque inaudible. Par contre, prononcer /id/ au lieu de /d/ ou de /t/ (ou vice-versa) est une faute qui se remarque tout de suite.
Correction:  « Talked » se prononce « Talkt »
                        « Opened » se prononce « Opend »
                        « Adjusted » se prononce « Adjustid »

  10. « Yesterday I have been at the movies. »

Le plus grand nombre de fautes d’anglais commises par mes élèves francophones provient d’un mauvais emploi du present perfect, et plus spécifiquement d’une confusion avec le past simple. Rappelons la règle: on utilise le present perfect pour parler de choses qui commencent dans le passé et continuent jusqu’à maintenant. Exemple: « I have never gone to Australia. » Dans cette phrase, on comprend que le locuteur n’est jamais allé en Australie de toute sa vie. Le present perfect est utilisé parce que le laps de temps commence à la naissance du locuteur jusqu’à aujourd’hui. Si par contre, un événement finit dans le passé et n’a aucun lien avec le présent, on utilise le past simple. Exemple: « I went to Australia five years ago. »
Correction: « Yesterday I was at the movies. »

Voilà, c’était le best-of des fautes les plus fréquentes et les plus difficiles à éradiquer chez mes élèves francophones qui apprennent l’anglais. Vous les commettez, vous aussi? Pas de souci, il paraît qu’on apprend de nos erreurs. Si-si, ça prend juste un peu de temps…

Portrait de Steven BruceArticle invité
Par Steven Bruce, Professeur d’anglais et cofondateur de Break Into English,
société spécialisée dans l’enseignement de l’anglais par Skype et en entreprise.

Un commentaire

  1. Bonjour,

    Très sympa ! 🙂

    Je me suis manifestement reconnu dans quelques-unes des fautes les plus courantes, notamment la dernière.

    Je ne sais pas pourquoi mais quand j’apprenais l’allemand (que j’ai complètement oublié), je trouvais sa grammaire très facile; tandis que je n’y arrivais pas en anglais alors que je le pratique chaque jour vu que mes deux filles sont bilingues, et qu’on dit que l’anglais est plus simple (On ?).

    À l’avenir, quand je leur parlerai, je tâcherai de ne plus faire certaines des erreurs que vous avez citées… si j’y pense.

    Daniel

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*