Accueil » Ecoles, Formations, Bilinguisme » Ecoles bilingues » Il y a du nouveau à l’Ecole Jeannine Manuel !

Il y a du nouveau à l’Ecole Jeannine Manuel !

L’Ecole Jeannine Manuel fête 60 ans d’histoire, un nouveau nom et un nouveau campus !

60 ans après la création de l’Ecole Active Bilingue, celle-ci est devenue en 2014 l’Ecole Jeannine Manuel en l’honneur de sa fondatrice, résistante pendant la seconde guerre mondiale, rentrée de Londres avec la conviction que l’ignorance provoque la peur et qu’il faut promouvoir la compréhension internationale pour éviter de tels conflits.
Aujourd’hui peut-être plus que jamais, la mission qu’elle s’était donnée en créant cette école bilingue devrait être un élément fondateur de notre système éducatif. Pourtant l’ouverture au monde et les apprentissages linguistiques pour mieux le comprendre peinent à se développer dans nos écoles publiques, faisant ainsi des établissements bilingues comme l’Ecole Jeannine Manuel une perle rare qui séduit de nombreuses familles.

Pour accueillir aujourd’hui plus de 3300 élèves, l’école située sur 3 campus dans le 15e arrondissement de Paris s’était développée en ouvrant un campus avec internat à Lille en 1992, et continue avec une nouvelle école à Londres allant de la moyenne section à la 5ème. Ainsi à la rentrée prochaine, au cœur de Bloomsbury, à Bedford Square, 200 nouveaux élèves vont découvrir les valeurs et le projet pédagogique portés par l’école depuis 60 ans.

Dans les couloirs de l'Ecole Jeannine Manuel

Car au sein de l’école, le brassage des cultures initialement souhaité par Jeannine Manuel est réel. 77 nationalités sur les campus parisiens, une trentaine à Lille, autant de cultures sur lesquelles s’appuyer pour que les projets pédagogiques développent l’ouverture internationale de chacun. Car toutes les familles ne sont pas internationales, un tiers des élèves sont issus de familles françaises, un tiers de couples bi-nationaux et un tiers viennent de différents pays. Pour ces derniers, des classes d’adaptation sont prévues pour que la langue et la culture françaises leur soient enseignées sans perdre une année scolaire. Les enseignants venant de nombreux pays différents, l’école tire parti de ces expériences multiples pour prendre le meilleur et innover constamment.

L’innovation ancrée dans les valeurs de l’école

Si l’innovation était déjà au cœur de l’ADN de l’école dans les années 1950, elle l’est restée et demeure un élément différenciateur important. Cette école privée est sous-contrat avec l’Education Nationale et respecte donc le cursus français, mais elle est constamment à la recherche de nouveaux projets pédagogiques favorisant l’épanouissement des élèves et un excellent niveau (l’établissement figure parmi les meilleurs lycées parisiens dans les divers classements). Comme dans le système éducatif américain, l’objectif de soutenir la curiosité et l’appétit de culture est bien présent, et un fort accent est mis sur la lecture, avec par exemple la création d’un festival littéraire à la bibliothèque ou encore avec les séances « Drop everything and read » : un temps pour lire pour le plaisir, pendant lequel tout le monde lit tranquillement, bien installés sur des coussins, y-compris le professeur qui ne fera pas d’évaluation sur ces lectures.
Séance lecture à l'Ecole Jeannine Manuel
« Des initiatives comme celles-ci, il y en a chaque année, dans une matière ou une autre en fonction des besoins. Quand on se rend compte qu’il faut dénouer un nœud quelque part, on crée un chantier et on innove (chantier orthographe, chantier calcul, etc…). Le principe de base est de ne jamais se reposer sur ses lauriers. » déclare Céline Bezioua, responsable communication de l’école.

Les innovations s’appuient bien sûr aussi sur les nouvelles technologies : le numérique y a une place centrale depuis longtemps, les élèves utilisent des iPads dès le primaire et des outils comme Google Drive pour travailler en mode collaboratif.

Bien sûr, en sciences aussi l’école explore les méthodes qui ont fait leurs preuves dans d’autres pays ou qui sont expérimentées dans certains établissements français. Ainsi selon les principes de l’initiative « la main à la pâte » lancée dans les années 1990 par le physicien Georges Charpak, on a décloisonné les matières scientifiques pour raisonner plus globalement. On apprend à construire un itinéraire de questionnement scientifique basé sur des expériences dans lesquelles sont associées toutes les sciences, encore trop souvent enseignées de manière individuelle et académique.

Faire évoluer les langues avec le monde

Depuis sa création l’Ecole Jeannine Manuel propose une éducation multilingue pour mieux comprendre le monde. L’anglais est enseigné aux plus-petits avec une méthode audiovisuelle (Knock-knock) développée par l’école et maintenant adaptée pour le chinois. Car dès le CE2 les enfants ont 30 minutes de chinois tous les jours. Là aussi, l’équipe pédagogique réfléchit aux adaptations nécessaires et se remet constamment en question. Le chinois a remplacé le japonais et la régularité des cours permet une meilleure assimilation. De manière générale les cours durent 45 minutes au lieu des 55 minutes habituelles, ce qui permet de dégager du temps pour des projets ou d’autres activités comme le théâtre ou l’architecture (et de ne pas faire face à des élèves dont l’attention se perd après un trop long cours !)

Une 3ème langue est obligatoire au collège, le latin est en option. La grande majorité des élèves passent leur bac option internationale (OIB) à la fin de leur cursus (et 100% d’entre eux l’ont obtenu avec mention en 2015!), une quarantaine seulement choisissent le bac international (IB) parce qu’ils partiront à l’étranger pour leurs études supérieures (un bon taux de réussite également avec une moyenne de 36,3 en 2015 correspondant au niveau « very good »). L’OIB permet à ces jeunes d’intégrer des grandes écoles en France ou des universités étrangères où près de 60% d’entre eux iront.

L’ouverture internationale de ces jeunes est un atout pour leur avenir. Au-delà de se sentir un citoyen du monde, l’école adapte le programme scolaire pour développer leur esprit critique et leur donner des clés de compréhension du monde politique et économique d’aujourd’hui. Ainsi au collège, certaines périodes de l’histoire sont étudiées à travers un débat mené par 2 professeurs anglophone et francophone qui partagent leurs points de vue.

Depuis 1957 l’Ecole Jeannine Manuel est reconnue par l’UNESCO et fait partie de ce réseau d’écoles. Les anciens sont maintenant 20 000 et tissent un réseau dynamique à travers le monde, c’est en tous cas la volonté de l’école de rendre actif et solidaire ce réseau d’alumni à l’international.

Alors bien sûr, cela a un coût. Et bien sûr aussi, le milieu social des élèves est aisé, voire très aisé. La plupart des parents choisissent l’Ecole Jeannine Manuel dès le primaire et il n’y a pas beaucoup de places pour y entrer dans les classes supérieures, mais vous pouvez quand même tenter une rentrée en 6ème même avec un niveau d’anglais succinct, ou au collège avec un bon niveau. Il faudra une bonne motivation de l’enfant et aussi des parents, qui seront d’autant mieux accueillis qu’ils apprécient les méthodes innovantes et sont prêts à s’investir activement dans l’association de parents d’élèves !

L’Ecole Jeannine Manuel en bref
Adresse : 70 Rue du Théâtre, 75015 Paris
Tel : 01 44 37 00 80
Site web : www.ecolejeanninemanuel.org/fr
Catégorie d’établissement : privé sous contrat
Président de l’association : Bernard Manuel
Directrice Générale : Elisabeth Zéboulon
Coût : 6000€ à Paris, 4500€ à Lille (hors internat). Pour ceux qui préparent le bac international 5800€ par trimestre.
Uniforme : non
Nb d’élèves : environ 3350 sur les 5 campus
Nb d’élèves par classe : 25 en moyenne
Ages acceptés : 3 à 19 ans

2 commentaires

  1. Merci pour cet avis éclairé !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*